Izabo – Fun makers

izabo.jpg

Izabo est un groupe israélien, et dire qu’on connaît assez peu la scène rock de ce coin du monde est un euphémisme. Pourtant, en mélangeant des composantes régionales, des standards de la pop et du rock, le groupe réussit un album frais, jovial, qui pourrait bien si on n’y prend pas garde, venir tailler des croupières aux parangons anglo-saxons de ce type de musique.

En fait, plus que sa provenance géographique inhabituelle pour des albums distribués dans nos contrées, c’est d’abord une des composantes de l’album qui attire l’oreille: la voix de Ran Shem-Tov. Mélange étrange de funk, de nasillement et de pop, elle évolue assez haut perché au fil de l’album. Elle est parfois sympathique, parfois limite casse-pieds; mais sur l’ensemble de l’album finalement, on s’y habitue. Peut-être d’ailleurs parce que les compositions ont la bonne idée de balayer suffisamment de territoires pour ne pas lasser, pour provoquer l’intérêt. En fait de cette voix, on dira pour nos lecteurs belges qui s’en rappelleraient encore qu’elle évoque le Jumpin Jehosaphat de PPZ30: tant par le débit que par le son. La comparaison pourrait être étendue à  la musique des deux formations dans les moments les plus funk de fun makers, mais Izabo ne s’arrête pas à  un seul genre musical et la comparaison s’arrêtera donc là .

Prenant appui sur cette voix si personnalisée, et sur quelques sonorités ou rythmes subtilement orientaux (comme en filigrane, jamais assez prégnants pour tâter de la world music), Izabo se pique d’aller s’essayer à  différents styles musicaux au fil de l’album: le funk pop donc chargé de cette basse disco funk si caractéristique, le rock metal à  l’ancienne façon Led Zeppelin et ses guitares rauques qui planent, les loops noirs d’encre et les mélodies de presque corbeaux presque new wave et une forte propension à  sortir des titres accrocheurs comme sait en général si bien en inventer la pop anglaise. Les racines dans les sixties, la tête dans notre époque, et tout le corps en Orient, serait-on tenté de dire.

Suite à  un premier EP publié par BMG UK: morning hero EP bien reçu dans la presse outre-manche, Izabo passe le cap de l’album avec des titres composés par Shem-Tov et arrangés par tout le groupe. Si Izabo n’est jamais révolutionnaire, il est en tous cas constamment sympathique. Le mélange de genres ainsi que le mixage culturel au sein d’un seul et même titre suffit à  le rendre singulier si pas tout à  fait original. L’addition de styles différents, filant sans aucune sensation de rupture au long de l’album, provoque une totale sympathie.

Un très bon disque pour l’été, si l’été 2007 n’avait pas été si maussade. Au gré des distributions un peu tardives dans notre côté du monde: presque quatre ans quand même, on peut en plus s’attendre à  voir arriver dans pas longtemps, un second album

Denis Verloes

3.gif

Roy music / Discograph

Tracklist
01. Morning Hero
02. I’M On You
03. Kisses
04. Fun Makers
05. Play With Me
06. Sky
07. Cook Me
08. Flower Power
09. Tide And Sea
10. Onion Tears
11. Undo Song
12. Dream On

Date de sortie: février 2007
Durée: 54′ 02 »

Plus+
Le site officiel anglais
L’espace Myspace
Les vidéos sur Youtube
Les vidéos sur Dailymotion
Les vidéos sur Myspace

Morning Hero sur Youtube

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *