Helter Skelter, de Kyôko Okazaki

helterskelter.jpgLili est un top modèle à  la beauté incomparable, respecté et adulé de tous. Mais voilà , Lili est un être artificiel, un pur produit de la chirurgie esthétique, et petit à  petit sa belle enveloppe commence à  se fissurer. Mais comble de malchance, la voilà  en concurrence avec une jeune beauté de 15 ans… Lili sent que la fin de son personnage est proche, et que tout ça va la conduire inexorablement vers une chute probable mais aussi vers un destin de criminelle.

Véritable succès et couronné de divers prix au Japon, »Helter skelter » est un roman graphique assez dense qui, malgré un dessin peu engageant et un début plutôt léger, nous plonge vite au coeur d’un récit où il est question du rapport que la société entretient à  la beauté et à  la laideur, mais aussi de l’aspect superficiel et éphémère des choses qu’elle créée en permanence.Au-delà  de ça, on assiste à  la lente décrépitude du personnage principale, et de sa métamorphose tant psychologique que physique.

Assez déstabilisant par le contraste qu’il y a entre un trait plutôt naîf et le scénario lui plutôt noir et assez cru par moment, le livre se parcourt avec curiosité sans pour autant nous bouleverser ni nous passionner totalement.
Auteur de »Pink » déjà  dans la collection Sakka, Kyôko Okazaki enfonce le clou et se montre, avec ce livre, plus critique encore envers la société de consommation qui est la notre. Un roman sombre, peu optimiste sur la nature humaine mais qui a le mérité de faire réfléchir sur le sujet.

Benoît Richard

3.gif

Plus+
www.sakka.info
www.casterman.com

Helter Skelter, de Kyôko Okazaki
Editions casterman/coll. sakka
320 pages, 12.95€¬
Parution : juin 2007

 

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *