v/a – Echod

echod.jpgOui, Echod a bientôt un an et ses 100 exemplaires ont disparu de la circulation depuis belle lurette. Mais est-ce une raison suffisante pour passer sous silence un si bel acte de naissance ? Non, pas vraiment. Car ce que Echod nous donne à  entendre laisse présager un bel avenir pour le jeune label nippon Flau, récent pourvoyeur des albums de Cokiyu et Part timer (tous deux ici présents).

Géré par Yasuhiko Fukozono (Aus), ce label possède des accointances évidentes avec Moteer, ne serait-ce que de part la présence d’artistes sur les deux catalogues (Aus et Part timer). C’est en toute logique que l’on retrouve sur cette roborative compil des musiciens issus de l’école The Remote Viewer, comme Chipoe, The boats ou Part timer qui excellent dans l’art d’élaborer des vignettes électro-acoustiques aux tons sépia et aux vertus contemplatives. Disséminés ailleurs, on croise des gens qui, sans pour autant mettre la mélodie en berne, retravaillent la matière jusqu’à  la liquéfier en des drones vaporeux (Glim, Bexar bexar), ou la maltraitent au point de lui donner un aspect décousu (Offthesky, Tsukimono, Loup, Semuin). A l’inverse, par des voies plus naturelles, d’autres s’expriment presque exclusivement à  travers leur cordes de guitare et vocales, nous donnant ainsi à  entendre des chansons intimistes qui vont droit au coeur (Hood, Squares on both sides) ou au contraire frôlent la mièvrerie (Florencia Ruiz ou plus encore le timbre sucré de Britta Persson). Toujours dans des registres très acoustiques, certains livrent des épisodes de réflexion façon Mountains (les traitements digitaux et fields recordings en moins – Lori Scacco), ou des petites plages ludico-pastorales (Miyauchi Yûri, Montag, Ljudbilden & Piloten). On croise sur notre chemin des cas plus isolés, mais à  ne pas négliger, comme Ametsub explorant les ambiances obscures de Murcof ; Fedaden et Liz s’éprenant de cordes amples et cinématographiques ; ou encore Motora Faam, à  rapprocher du génial Kazumasa Hashimoto, dans sa manière de catapulter le piano classique dans un monde digital.

Une vaste palette de couleurs à  même de dresser un joli tableau, et décidément un bel acte de naissance pour la famille Flaü.

Sébastien Radiguet

4.gif

Flau/import

Tracklist :
CD1 (durée : 50’40)
01. Chipoe – poplamo02
02. The boats – Through the leaf filtered light
03. Cokiyu – In the air
04. Part timer – Cano
05. Glim – Mole
06. Ametsub – Faint dazzlings
07. Squares on both sides – Pripyat
08. Fedaden – Grandiose et triste
09. Offthesky – Happy song for a sad bastard bird
10. Tsukimono – Last years ghosts
11. Lori scacco – The poles
12. Miyauchi Yûri – Dece_
13. Liz – Adieu l’amour

CD2 (durée : 53’52)
01. Shuta Hasunuma – Eurikago evening
02. Britta Persson – Train song
03. Hood – This year’s first storm
04. Montag – Alice (instrumental demo)
05. Aerosol – A slow beginning
06. Loup – Après la pluie
07. Semuin – Weiter
08. Motoro Faam – Circle shift
09. Bexar bexar – Thumbprints sans guit
10. Ljudbilden & Piloten – Pen on paper
11. Hulk – The sunshine hex
12. Aus – Insight
13. Florencia Ruiz – Viviré

Sortie : décembre 2006

Plus +
Le site officiel du label Flau
L’espace MySpace de Flau

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *