Macao, enfer du jeu, de Maurice Dekobra

macao.jpgPrenant le large pour renflouer ses caisses, à  bord de son yacht l’Amouna, le baron Werner von Krall s’apprête à  rejoindre Macao, célèbre pour ses tripots. Il laisse derrière lui sa secrétaire (et petite amie) la russe Tamara Ivanowa, chargée de boucler une affaire houleuse avec un général chinois, car notre homme est accessoirement un trafiquant d’armes !

A Macao, von Krall gagne une petite richesse à  l’Eldorado, la plus célèbre maison de jeux tenue par monsieur Yasuda, et devient au même titre la bête noire du propriétaire. Il est de notoriété publique que ceux qui font sauter la banque de l’Eldorado finissent  » portés disparus  » du jour au lendemain.
Parce qu’une petite bricole fâche nos deux hommes, von Krall va s’ingénier à  séduire la fille chérie de Yasuda, mademoiselle Kasuko, fraîchement sortie d’un pensionnat très sélect de Hong Kong.
A ce jeu de fortunes et d’infortunes, il faut miser aussi sur le trublion Almeido, qui hume l’air de l’opportuniste et joue au plus fin pour grossir ses poches, au risque de perdre quelques plumes.

Argent, combines, jalousie et vengeance sont les maîtres mots de ce roman de Maurice Dekobra, initialement paru en 1938. Cette remise au goût du jour est l’occasion formidable de (re)découvrir un talent de plume, de se plonger dans une ambiance exotique et rocambolesque et de savourer ce cocktail de roman noir, d’intrigues à  rebondissements avec son panel de personnages hauts en couleur !
Personnellement j’ai dégusté, même si l’entrée en matière présentait quelques soucis d’adaptation. Au final, l’histoire se révèle fraîche et stupéfiante de modernité ! N’hésitez pas !

 » Macao, enfer du jeu  » a été adapté au cinéma par Jean Delannoy.
Du même auteur, lisez aussi  » La Madone des Sleepings  » !

Stéphanie Verlingue

3_5.gif

Macao, enfer du jeu, de Maurice Dekobra
Editions Zulma
157 pages – 16,50 €¬
parution : octobre 2007

Plus+
www.zulma.fr

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *