Brisa Roché – Takes

Brisa_roche.jpgAvec Takes, on peut dire que Brisa Roché a décidé de prendre les choses en main et d’assumer pleinement ses influences folk aux confluences des Beach Boys et du septentrional Neil Young. C.’est »charming » papillonnant, du printemps en avance sur son temps, mais on vous l’a certainement déjà  dit, y.’a plus d’saison »

Brisa Roché s’était faite remarquer avec son premier album jazz-rock The Chase enregistré à  Paris aux côtés de Sébastien Martel et Erik Truffaz. Mais vraisemblablement insatisfaits, la chanteuse californienne et le label Bluenote décident de se quitter pour le meilleur et pour le pire. Brisa Roché enregistre alors ces nouveaux titres chez elle, à  la campagne comme les deux soeurs de Cocorosie et étonnamment, le résultat est assez proche des soeurs Bianca dans l’intimité rendue, le son folk et la voix qui s’écarte un peu plus de Bjork.

Sur l’ensemble de l’album, de l’excellent titre Whistle, avec sa rythmique lourde et étouffée à  la mélodie baladeuse de Trampoline, Brisa Roché semble afficher un manifeste en faveur de l’acoustique, une ferveur partagée avec des groupes comme Herman Dune qui, des arrangements (nombreux) à  la prise de son vintage, ne laissent aucune place au bidouillage électronique. Un retour à  l’état brut. Primaire et chaleureux. Le balayage des caisses claires et le frottement des cordes sur Without a plan, les clochettes introductives et la basse aux accents Mélody Nelson de High, chaque titre est une petite invitation dans son monde calme et onirique, dans cette atmosphère 70.’s qui appelle les pulls en laine, les feux de camp et les harmonicas.

Takes ? c’est un peu du Bjork sans l’exentricité, ou du Cocorosie sans la noirceur, c’est attirant et chaud comme un ventre nu sur lequel vos oreilles viendraient rebondir, un petit trampoline acoustique à  l’élasticité douce. Alors pour pousuivre la rencontre une date de concert est prévue dans l’intimité de la Maroquinerie à  Paris le 13 décembre, un rendez-vous à  honorer.

Cédric Vigneault

3.gif

Discograph

Tracklist
01. Breathe In Speak Out
02. Heavy Dreaming
03. The Drum
04. Trampoline
05. Hand On Steel
06. Whistle
07. The Building
08. Without A Plan
09. High
10. Egyptian
11. Halfway On
12. The Choice
13. Call Me
14. Pitch Black Spotlight
15. The Mummy

Date de sortie : 5 novembre 2007
Durée : 57′, 08 »

Plus+
La chronique de The Chase sur Benzinemag
L’espace Myspace
Les vidéos via Google

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *