Dominique A au Centre Georges Pompidou, Paris, nov 2007

IMG_3326.JPGLe lieu est spécial, le centre Georges Pom-Pom-Pidou. Dominique A est l’invité de cet imbroglio de tubes qui se croisent et s’accordent pour donner naissance à  une structure qui combine la distance du matériau à  un curieux visage ludique. Et si finalement, Beaubourg n’était qu’une métaphore du travail de Dominique A sur scène ?La salle aux murs noirs éclairée par des néons blancs accueille un public calme et bien rangé qui ne peut que s’assoir sur des fauteuils au moelleux relatif. Le concert est annoncé dans le dépliant du centre à  20h30 et d’une durée de 90 mn. A l’heure fixée Dominique A rentre en scène.

Dès ses premiers pas, il impose sa présence. l’âge avançant, son physique rappelle de plus en plus celui d’un Marlon Brando dans Apocalypse Now. Dominique A a cette énergie taurine, la présence physique de l’animal dans l’arène, même immobile sa masse remplit la scène. Le seul geste aérien d’une main semble pouvoir balayer le voile de fumée qui enveloppera le spectacle sous des lumières monochromes, et quelques pas de danse ou mouvements du bassins paraissent à  chaque instant emporter dans son sillage la salle entière. Il est là , au centre, entouré de ses pédales d’effets et accompagné des musiciens de sa dernière tournée qui ont contribué à  l’album live sorti le 15 octobre dernier Sur nos forces motrices Olivier Melano (guitare), Jerome Bensoussan (cuivres et rythmique), David Euverte aux claviers, et Daniel Paboeuf (Saxos en tous genres et clarinette).

Chaque tournée du Nantais est l’occasion de petites nouveautés destabilisantes, on se souvient de ses apparitions seul muni de sa guitare ou en formation aux couleurs plus ou moins électriques. Cette fois, la surprise ne viendra pas de l’interprétation mais du choix de la setliste. On retrouvera une grande partie des titres de Sur nos forces motrices joués quasi à  l’identique : l’excellente Bowling, Antonia, Le commerce de l’eau, Exit, l’Horizon, Le Courage des oiseaux qui a bénéficié d’une petite extension etc. Et Dominique A a offert au public du Georges Pompidou une série d’inédits comme Fantôme ou Je ne me rappelle pas de moi et Endermonde extraits du petit coffret Les sons cardinaux sorti en novembre par le tout jeune label Cinq7 qui regroupe 16 inédits du chanteur composés entre 1992 et 2005 ; et pour finir une version énervée de l’Irréparable empreintée à  Jeanne Balibar.

Le public apprécie, applaudit et plus le concert avance, plus les langues se délient et les échanges se font moins timides avec le chanteur. Dominique A joue des distances et s’amuse des temps morts qu’il consacre à  accorder sa guitare pour présenter succinctement ses chansons avec un trait d’humour ou pour se moquer de lui-même en prenant le public à  contre pied. Comme dans cette présentation de Pour la peau où il déclare »attention passage à  tabac » et poursuit par »c’est dans l’air du temps » faisant référence à  l’actualité des banlieues, la réaction d’approbation du public le fait ironiser par un »Aaaah ! un chanteur engagé ! ». Plus tard, il présentera chacun de ses musiciens par un »mesdames et messieurs à  tel instrument »! » qu’il terminera par »et maintenant les clowns ». Mais ce qui galvanisera le public, c’est cette petite phrase »vous faites plus de bruits que les publics des deux soirs précédents réunis » Hourra de la salle qui redoublera d’applaudissements. Trois rappels plus loin, Dominique A visiblement heureux et ému, saluera par un »merci de nous avoir porté ».

Textes et photos Cédric Vigneault
Galerie photo

Set-list :
Fantôme
Bowling
Rouvrir
Pour la peau
Antaimoro
Je ne me rappelle pas
Le Relève
La Pleureuse
Exit
Où sont les lions
Le Mémoire neuve
Endermonde
Quartier Lointain
l’irréparable
Le Commerce de l’eau
Antonia

1er rappel : Marina Tsvétaeva/l’Amour/l’Horizon
2e rappel : Tout sera comme avant/Le Courage des oiseaux
3e rappel : (Trou de mémoire)

Les photos du concert par Cédric Vigneault

Benzinemag’sflickrSLiDR.

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *