Happy living, de Jean-Claude Götting

happy_living.jpgAuteur qui s’illustra par le passé chez Futuropolis et récemment par la publication d’un roman ou encore par l’illustration des couvertures des versions françaises de »Harry Potter » Jean-Claude Götting revient après »La Malle Sanderson » (2004, Delcourt) avec »Happy living » un très beau un roman graphique en forme d’hommage aux classiques du film noir, dans un récit où il est question de jazz, d’Amérique et de secrets de familles.

Tout commence quand un journaliste français, travaillant sur un livre consacré aux compositeurs de standards musicaux, fait la rencontre de H.G. Slatters, un compositeur célèbre et richissime qui lui confie qu’il n’est pas l’auteur du fameux »happy living » « il affirme qu’il l’aurait volé, lors qu’une soirée dans les années 50, à  un musicien passablement éméché. Mais aujourd’hui il veut se racheter et dédommager l’auteur ou ses héritiers, c’est pourquoi il va demander au journaliste de retrouver ce musicien.

Avec ce magnifique récit en noir et blanc, dessiné d’un trait de charbon noir et épais, (les expressions des personnages rappellent un peu ceux de Ogort ou Loustal) , Jean-Claude Götting nous transporte du côté de la Californie, Hollywood, et nous embarque dans un voyage en forme d’enquête policière, plein de rebondissements, qui voit notre journaliste se transformer en véritable détective privé. Et si »Happy living » se déguste comme on regarde un bon vieux polar en noir et blanc c’est sans doute grâce à  cette ambiance rétro, à  ce côté grand film en cinémascope si bien restituée dans un livre où l’on ne perd pas une miette de ce qui nous est offert en un peu plus de 130 pages. Un vrai régal !

Benoît Richard

5.gif

Happy living
scénario & dessins : Jean-Claude Götting
Editeur : Delcourt
Collection : Mirages
136 pages – 14.95 euros
Publication : octobre 2007

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *