Le sourire du clown t.2, de Brunschwing & Hirn

sourire_clown2.jpgAprès un premier volume plutôt palpitant, haut en couleurs, plein de surprises, où l’on découvrait une cité HLM entre sourires et violences, on refermait ce premier tome avec un clown tué lors d’un début d’émeute, qui laissait deviner que la cité allait alors s’embraser.
A la manière de la très bonne série »La commune » (diffusée en décembre sur canal+) ce second tome met bien évidence les principales forces dominantes de la cité à  savoir, les religieux, les voyous et la police.
Plus que jamais au centre du récit ses trois constinuantes se voient ici rejointes par des médias très présents qui occupent le terrain et apportent leur a contribution au déroulement des opérations.

Ce second acte s’ouvre alors que le lecteur se pose tout un tas de questions, notamment sur le rôle de ce bon prêtre qu’est le père Desternod, avec sa longue barbe blanche et rassurante mais qui est pourtant le commanditaire du meurtre du clown Clock. Que prépare donc ce drôle de bonhomme en qui tout le monde a confiance et qui a décidé de réunir tout le monde au cours dune messe de nöel oecuménique où sont conviés les imams de la cité..? Pendant ce temps, les barricades se sont érigées et l’accès à  la cité est quasi impossible…

Sous ses airs de thriller social, »Le sourire du clown » continue de nous interroger un peu plus sur cette histoire et les deux auteurs, eux, de mettre en place, petit à  petit, les pièces d’un puzzle qui devrait au final (dans denier volet de ce triptyque) révéler les vrais visages de chacun et surtout les lourds secrets d’un passé encore partiellement inconnu.
Tome de transition, incontestablement moins fort que son le précédent, mais tout de même pièce indispensable à  la compréhension du récit dans son ensemble, ce second volet nous en apprendra un peu plus sur les personnages, avec des sauts réguliers dans le passé, pour nous conduire tout droit au dénouement final dans le tome 3, que l’on espère évidemment grandiose.

Construit comme une série (vu la construction on aurait bien vu tout ça en manga), on retiendra déjà de cette série la qualité d’un scénario fouillé allié à  un graphisme de grande qualité dominé par un trait précis et réaliste dans une large palette de couleurs pastelles qui rend la lecture vraiment très agréable.

Benoît Richard

3_5.gif

Le sourire du clown, tome 2
Scénario : Luc Brunschwig
Dessin et couleurs : Laurent Hirn
Editeur : Futuropolis
Publication : 23/11/2007
68 pages – 15 euros

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *