Katamine – Forest of Bobo

Ceux qui s’étaient penché sur le cas Katamine et son album Lag avaient pu constater à  quel point son noyau dur Assaf Tiger était une âme cabossée et lésée. Sur Forest Of Bobo, elle est toujours grisâtre et quelque peu tourmentée, mais la production, cette fois laissée entre les mains de Wharton Tiers (Sonic Youth, Nick Cave) éclaircit le champ de vision et sert à  merveille la qualité d’écriture du meneur (qui a, excusez du peu, fait profiter le défunt Elliott Smith de ses talents de guitariste).

Forest of Bobo, c’est un peu la projection de l’âme d’Assaf dans la peau d’un ours qui ne trouve pas sa place dans un monde où tout n’est qu’indifférence et déception. Touchants et intimistes, hantés par de légers larsens et échos en toile de fond, textes comme mélodies tutoient ceux des plus grands. Il y a un peu de ce folk américain et rocailleux façon Smog ou Papa M, du désespoir malsain comme chez Nirvana (les ombrages et tensions sous-jacentes de In every ending, A friend like waltz), de ces road-movies à  la OP8 en version ralentie (Up into the air et Bird dans un registre plus lumineux et aéré), avec une voix qui ne surjoue jamais et des entrelacs de guitare qui brillent par leur dépouillement, comme chez les incontournables frères Kadane (Bedhead, The new year).

Rien que pour ça (et pour tout ça), et parce que la mélancolie y sonne au plus juste, il est bon de se perdre dans cette forêt rêvée par Katamine.

Sébastien Radiguet

4.gif

Tinstar creative pool / import

Tracklist :
01. Now I’m brown
02. Firstime bedtime
03. In every ending
04. A friend like waltz
05. Up into the air
06. Bird
07. The home you are
08. Mirror makes company
09. Smart gate
10. Hole day
11. Story goes first

Durée : 41’00
Sortie : janvier 2008

Plus+
Le site officiel de Katamine
L’espace MySpace de Katamine
Le site officiel du label Tinstar Creative Pool

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *