Kazumasa Hashimoto – Euphoriam

k_hashimoto_euphoriam.jpgQue le japonais Kazumasa Hashimoto soit talentueux ne fait que peu de doutes, et Epitaph sorti en 2004 chez Flyrec demeure la preuve la plus tangible de sa capacité à  enchanter. Que ce pianiste de formation classique, initié très tôt aux arts numériques, ait également un gros penchant pour la pop transparaissait très nettement dans son précédent et troisième album, le doux Gllia. Et Euphoriam n’en est que le prolongement logique, montrant un artiste laissant une large place au chant, à  des structures plus concises et immédiatement appréciables.

Mais ce que sa musique gagne en immédiateté et concision, elle le perd en magie, même si celle-ci subsiste lorsque le musicien retrouve la poésie instrumentale qui caractérisait ses premiers disques. Ainsi le charme opère-t-il toujours sur le vaporeux Velvet 36 ou le nostalgique Endless, avec sa douce pluie de piano qui perle.

En revanche, les titres chantés qui sont ici légion se révèlent être moins emballants. Bidouilleur dans l’âme, le japonais triture et déforme les voix, à  l’aide d’un vocoder (le lumineux et gentillet Euphoriam fait montre d’un bon goût suspicieux), ou de tout autre filtre numérique déshumanisant. Dans ses moments les plus poppisants et lorsqu’il prend lui-même le micro, Kazumasa ressemble à  un Shugo Tokumaru neurasthénique ayant laissé son grain de folie sur le bas-côté (Lonesome girl).

Ces quelques reproches formulés, il n’en reste pas moins qu’Euphoriam est un disque tout à  fait plaisant, avec une palette instrumentale toujours aussi joufflue (piano, guitare, cordes, flûtes et autres vents, batterie, xylophone…), délivrant des petits édifices rêvasseurs, à  cheval entre pop, musique classique, électronique discrète et poésie, très en phase avec une nature printanière et paisible.

Sébastien Radiguet

3_5.gif

Noble label / import

Tracklist
01. Count my sheep
02. Lonesome girl
03. Euphoriam
04. Velvet 36
05. Londo
06. Vagrantones
07. Ballad
08. White butterflies
09. Endless
10. Perhaps I never meet you
11. Goodbye Miss Wiggie

Durée : 41’30

Sortie : 14 décembre 2007

Plus+
Le site officiel du label Noble
Le site officiel de Kazumasa Hashimoto

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *