Skúli Sverrisson – Seria

skuli_sverrisson_seria.jpgLa gifle est immédiate mais douce. Seria démarre sur un nuage, perché à  la même altitude que Clogs, avec un morceau-titre à  la fluidité et au raffinement bluffant. Il est vrai qu’on n’a pas affaire ici à  une équipe de bras cassés. Résidant à  New-York, l’islandais Skúli Sverrisson a côtoyé des pointures, qu’il aura bien sûr pris soin de rameuter, à  commencer par la visionnaire Laurie Anderson qui transcende de son chant psalmodiant et désenchanté One night of swords (autre moment fort), Jóhann Jóhannsson qui prend place derrière l’orgue, ou Amedeo Pace des Blonde Redhead, chez qui l’islandais a tenu la basse pour la mise sur pied de Misery is a butterfly et 23.
Ce n’est donc pas le fruit du hasard si, sur ce disque sacré album de l’année 2007 par le journal islandais Morgunbladid, on décèle par endroits des séquelles de la mélancolie lyrique du trio new-yorkais, surtout quand le jeu reconnaissable du frère Pace se double de cordes tristes et du chant féminin haut perché d’ólöf Arnalds (Geislar hennar, Sungio Eg gaeti, Vaktir bu).

Avec ce même recours à  une palette sonore peu usuelle et cet enracinement profond dans la musique classique (voyez donc comme sonnent ces violons et violoncelles), la bande à  Skúli accepte effectivement une vague comparaison avec Clogs, mais avec une plus forte propension à  s’étirer et s’égarer dans des climats vaporeux et étoffés. Aussi serait-on tenté de voir là  une sorte de réponse givrée aux français Centenaire (probablement la touche » baroque » apportée par les charango, dobro, clarinette et clavecin).
Toujours est-il que ce classicisme tavelé d’originalité et de grâce n’aura pas volé le succès rencontré sur ses terres de contrastes.

Sébastien Radiguet

4_5.gif

12Tonar / Differ-ant

Tracklist
01. Serà­a
02. Nineteen centuries
03. Geislar hennar
04. Spontaneous kindness
05. Sungio Eg gaeti
06. Binding garden
07. Dora Kime
08. Summer star water
09. One night of swords
10. Her searching hands
11. Vaktir bu
12. Slow sun
13. Morgum

Durée : 55’40
Sortie : 21 janvier 2008

Plus+
Le site officiel du label 12Tonar
L’espace MySpace du label 12Tonar
Le site officiel du distributeur Differ-ant

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *