L accablante apathie des dimanches à  rosbif

accablante_apathie.JPGBrice Fourrastier est un comique adulé et reconnu. Son spectacle »l’accablante apathie des dimanches à  rosbif » est un triomphe partout où il est joué. Un peu usé et bien décidé à  prendre un peu de recul, il décide de quitter la scène pour un temps et de se consacrer à  l’écriture de son prochain spectacle. Mais voilà  qu’à  la suite d’un examen médical il apprend qu’il est atteint d’un cancer et qu’il n’a plus que quelques mois à  vivre. Du coup ses projets sont quelque peu modifiés et il décide finalement de mettre en scène ses adieux à  la vie dans un dernier spectacle qu’il jouera pour ses proches.

Graphiquement impeccable, dans la lignée d’un Bluch, »l’accablante apathie.. » est un récit fleuve de près de 250 pages dans lequel il est question des derniers jours d’un homme qui se sait condamné par la maladie et qui va essayer mettre en scène sa maladie, cette mort annoncée, comme un témoignage vivant de ce qu’il a été.
Même si l’ensemble paraît parfois déroutant, bavard (les passages où il est sur scène sont assez longuets) et s’embarrasse parfois de digressions un peu inutiles, on retiendra malgré tout la force avec laquelle le livre vous emporte par moment, notamment dans les pages silencieuses, les moment où Brice Fourrastier est seul face à  son destin (les plus réussis) ou encore les passages où il se retrouve en tête à  tête avec sa psy ou sa copine.

Bref, »l’accablante apathie des dimanches à  rosbif » n’est pas à  vraiment parler une bande dessinée comme les autres, de par le thème qu’elle aborde, de par sa manière de le présenter, cette histoire inspirée à  Gilles Larher, entre autres, du témoignage de Peter Falk sur l’enterrement de son ami John Cassavetes, en dit beaucoup sur la vie, sur ses choix existentiels que l’homme est amené à  faire en fonction des circonstances que le destin lui impose. Un livre étonnant, agaçant mais ne laisse pas son lecteur indifférent.

Benoît Richard

3_5.gif

l’accablante apathie des dimanches à  rosbif
Scénario : Gilles Larher
Dessin : Sébastien Vassant
Editeur : Futuropolis
Parution : 7 février 2008

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *