RG t.2 bangkok-Belleville, de Pierre Dragon & Frederik Peeters

RG2.jpgAprès un premier tome primé à  juste titre au festival d’Angoulême en 2007 et reconnu par tous comme une bande dessinée passionnante dans laquelle Pierre Dragon ( policer de son état) et Fredrick Peeters (lupus) nous racontait la vie au quotidien des flics des Renseignements généraux, le duo nous propose, quasiment un an après, une suite tout aussi intéressante où il est question cette fois d’immigration clandestine et d’ateliers de confection illégaux.

Un soir de réveillon, suite au contact d’un indic à  propos de clandestins, Pierre Dragon se met en planque, seul dans a voiture dans le froid de l’hiver, alors que les feux d’artifices éclatent de toute leur lumière dans le ciel, commence pour lui une longue enquête au coeur des réseaux de trafic de sans-papiers.

En prenant presque pour prétexte une des, sans doute, très nombreuses enquêtes menées par le narrateur et ses coéquipiers au cours de sa carrière, ce nouveau tome est surtout l’occasion de plonger le lecteur un peu plus au coeur de ces fameux RG, et de comprendre, notamment, comment fonctionne ce système, avec sa hiérarchie, avec ses luttes internes, ses méthodes de planque, les coups bas entre flics et tout ce qui fait le quotidien de ces policiers de l’ombre.

Sur un scénario en béton, les deux auteurs nous décrivent avec une précisons chirurgicale comment fonctionne les réseaux clandestins dans ce Bangkok-Belleville sans jamais laisser de coté la vie du flic en dehors du boulot. C.’est direct, instructif, ça respire l’authenticité du début à  la fin et ça nous montre des personnages vrais avec toujours en fond, en voix-off les pensées sombres, les états d’âme de Pierre Dragon et de ces flics pas comme les autres.

Benoît Richard

4.gif

RG t.2 bangkok-Belleville
Scnario : Pierre Dragon
dessin : Frederik Peeters
Editeur : Gallimard/Bayou
112 pages – 16€¬
Parution : mars 2008

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *