5+5=… Depth Affect

Auteurs d’un premier album remarquable, « Arche-Lymb » en 2006, sur AD in Music, les nantais de Depth Affect mettent les bouchées double et avance un second album plus réussi encore son prédécesseur. Un album qui allie la finesse à  la force pour le plus grand plaisir les amateurs de hip hop aux consonances électro. L’occasion pour Benzine de demander au duo David et Rémy les choses qu’ils écoutent en ce moment et à  jamais.

juin 2008

> 5 disques du moment :

Osborne – Osborne
De la house envoutante, des mélodies élégantes, l’album parfait pour cet été.

Why ? – Alocepia
J.’étais passé totalement à  côté de son album précédent. Avec »Alocopia » Why? nous délivre un album pop de haut niveau.

Hercules & Love Affair – Hercules & Love Affair
Antony ne devrait faire que du disco, non ?

Bun B – II Trill
Quelques refrains un peu foireux, quelques prod’ pas à  la hauteur et des hommages un peu mielleux à  Pimp C mais Bun B rattrape aisément ces quelques erreurs par la qualité de son rap.

Ween – Pure Guava
Je viens de découvrir ce groupe il y a quelque mois. Je n’arrive pas à  me lasser cet album qui mêle à  la fois humour et compositions belles à  pleurer.

> 5 disques pour toujours :

New Order – Power, Corruption & Lies (1983)
Peter Saville réalise sa plus belle pochette pour ce disque très touchant des New Order, qui émergent ici enfin de Joy Division.

Legowelt – Wirtschaftswunder (2001)
Difficile de choisir un Legowelt. S’aurait pu être ‘Pimpshifter’, ‘Tracks from the Tube’ , ou le Squadra Blanco ‘Night of the Illuminati’. Celui-ci compte tout de même parmi les plus belles, et les plus touchantes mélodies jamais composée pour de la dance.

The Beach Boys – Surf’s Up (1971)
Le choix logique d’un Beach Boys aurait été ‘Pet Sounds’. Mais puisqu’il faut bien en choisi un, je m’arrête sur ‘Surf’s Up’, qui se démarque d’une discographie indispensable par son incroyable tristesse, inhabituelle chez les californiens.

Autechre – Lp5 (1998)
Le groupe est au sommet de son art avec cet album. Tout est parfait, superbe. Aucune fausse note. Cet album fait parti de ceux que je peux écouter encore et encore sans jamais m’en lasser. Chaque écoute amène une nouvelle perception.

Clipse – Hell Hath no Fury (2006)
On peu difficilement faire une musique plus sèche qui puisse rester aussi accrocheuse. Un classique.

Plus+
www.autresdirections.net
www.depthaffect.com
www.myspace.com/depthaffect
La chronique de »Arche-Lymb »
La chronique de »Hero Crisis »

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *