Sagan

aff film_5.jpgPlus efficace dans son attitude classico-tragique que La Môme, dernier biopic français en date, Sagan est un film sans réelle envergure, mais qui laisse place à  de belles scènes intimes et d’un romanesque tout à  fait limpide.

Il ressort comme principal défaut de réalisation le manque de dimension visuelle – et donc dramatique – qui aurait pu s’accorder avec une telle histoire,  (râbachée car il semble que tous les artistes mènent essentiellement la même vie à  l’écran, mais infiniment passionnante pour le matériau cinématographique) . Mais ce Sagan a un côté agrèable, qui ne donne pas dans la démesure visuelle qui, défigurait le film d’Olivier Dahan (malgré la qualité indéniable de ses décors, costumes et autres maquillages). C’est-à -dire que sans peut-être réellement le vouloir, Diane Kurys (et avec un budget que l’on sent restreint, cela se voit) a maquillé des choses, surfé un peu sur son sujet, remanié, fragilisé, mais au final un charme se dégage, loin du dramatisme forcé de La Môme, populaire dans le simple but d’être populaire – et donc de plaire aux gens – . Toute proportion gardée évidemment car l’émotion n’est pas non plus percutante dans cet essai pas si téléfilmique qu’on le dit.

Le début rebute de longs instants, mais en forcant le jeu des comédiens (qui peu à  peu se révèlent exceptionnels, notamment une émotion que l’on ne connaissait pas chez Guillaume Gallienne, le personnage diabolique d’Arielle Dombasle, excellente, et surtout Sylvie Testud, qui incarne parfaitement la grandeur, la décadence et le ridicule de la bourgeoisie et du caprice artistique, plus intense que le mimétisme souvent agaçant de Cotillard en Edith Piaf) et en entrant dans le principe simple – et non pas simpliste – de la mise en scène et du scénario, Sagan s’ouvre comme une fleur qui aurait peiné à  éclore. Une oeuvre divertissante et respectable, qui vaut surtout pour son interprétation sans faille de Testud, l’étoile montante, montante, qui ne s’arrête pas de monter haut, très haut dans le ciel.

Jean-Baptiste Doulcet

3.gif

Sagan
Film français de Diane Kurys
Genre : Drame, Biopic
Durée : 1h57
Sortie : 11 Juin 2008
Avec Sylvie Testud, Pierre Palmade, Jeanne Balibar, Lionel Abelanski

La bande-annonce :
[HTML1]

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *