Jacques Delwitte, de Max de Radiguès

Jack_delwitte.jpg Dans sa nouvelle bande dessinée, Max de Radiguès prend comme sujet principal une figure de la ville de Bruxelles, un guitariste de rue à  barbe blanche dont il a imaginé l’histoire, le parcours : sa vie, ses oeuvre, et ses rencontres. Il l’appelé Jack Delwitte et il nous propose de faire sa connaissance.

Jack Delwitte, est un musicien des rues à  qui l’on va proposer de jouer en studio avec un groupe de rock en vue : »The Life of Emma K » Jack fait alors la connaissance des membrez et sympathise avec eux, l’occasion alors pour lui de se remémorer l’époque où il était Jack White, un chanteur à  succès aux Etats-Unis et où il devait partager ses sentiments entre une amour passionnel aux USA et une femme et deux enfants qu’il avait laissés en Belgique. Un époque,  où la mort de son fils l’avait contraint à  modifier ses projets.

Sans être aussi réussi que son précédent livre »Antti Brysselissä » »Jacques Delwitte » est un livre malgré tout très attachant de par les personnages qu’il met en scène, et qui peut être vu comme un coup de coeur qu’à  peu avoir Max de Radiguès pour cette figure bruxelloise, et aussi l’occasion pour lui de confronter son art, à  sa ville et à  sa passion pour la musique.

Benoît Richard

3.gif

Jacques Delwitte
Scénario & dessin : Max de Radiguès
Editeur : l’Employé du moi/coll. Sous-main
Format 16×22 cm
80 pages – 12€¬
sortie : avril 2008

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *