Hypoxie, de Laurent Dandoy

hypoxie.jpgl’Hôpital on sait quand on y entre, on ne sait jamais quand on en sort : c’est un peu la morale de cette historie, de ce récit d’une hospitalisation raconté avec précision par Laurent Dandoy »et pour cause il l’a vécue de l’intérieur.

Suite à  un malaise pulmonaire, l’auteur du crépuscule des ballons de foot se rend dans un hôpital bruxellois pour suivre des examens de contrôle. Les médecins, alarmés par les résultats peu satisfaisants, décident de le placer en observation. Au fil des pages on apprend que notre malade est atteint d’hypoxie, à  savoir que son sang n’est plus assez fourni en oxygène. Le voilà  donc contraint et forcé de subir des séances d’inhalation et de garder la chambre plusieurs jours. l’occasion pour lui de faire la connaissance d’un voisin de chambre plutôt original.

Voici donc le point de départ de cette plongée au coeur du système hospitalier dans tout ce qu’il a de plus banal et complexe à  la fois. Un voyage au coeur de la médecine propice à  toutes les angoisses et à  toutes les interrogations que Laurent Dandoy parvient parfaitement à  rendre palpable et très réaliste.

Mais là  où le récit se révèle le plus touchant et le plus réussi peut-être c’est dans la relation que l’auteur instaure (plus ou moins contraint et forcé) avec le papi qui lui sert de voisin de chambre et qui ruine tout espoir de tranquillité et d’intimité. Une promiscuité qui va se révéler pour Laurent Dandoy finalement une vraie source à  idées et qui apporte au final une touche d’humour et de tendresse au récit.

Dans un style graphique très direct, proche du croquis, et bien dans l’idée qui l’on peut se faire du malade sur son lit dessinant tout ce qu’il voit et ce qu’il vit pour tuer le temps, Hypoxie est un livre où l’auteur raconte son vécu mais aussi une certaine vision du monde hospitalier où le malade, presque impuissant, se retrouve livré à  toutes sortes de des médecins et d’infirmiers pas toujours à  l’image de ce que l’on peut attendre d’eux. Un récit en tout cas qui devrait donner envie aux fumeurs d’arrêter définitivement la cigarette.

Benoît Richard

4.gif

Hypoxie, histoire d’une hospitalisation
scénario & dessin : Laurent Dandoy
Editeur : L’employé du Moi
136 pages – 13,50€¬
Parution : août 2008

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *