Cornflakes Heroes – Dear Mr Painkillers

Cornflakes_Heroes___Dear_Mr_Painkillers.jpgDans l’absolu, à  quoi ressemble un bon groupe – et un bon album – de rock made in France? À des textes forcément en français ? A une bande d’ado qui se veut Libertines mais sonne plus comme les Forbans, sauce années 2000 ? A une suite de paroles débiles posées sur quelques accords on ne peut plus mineurs? A un combat à  mort de fourchettes en plastique ?
Malgré ce que peuvent asséner à  longueur de unes quelques magazines spécialisés et dits »de référence » rien de tout cela finalement. Un peu tout l’opposé même.

Prenons les Cornflakes Heroes, groupe caennais, signé sur le label parisien Greed Recordings (voir ici ou là ), petit par la taille mais grand par la qualité de ses sorties, qui sort ces jours-ci son deuxième album, †˜Dear Mr Painkillers’. Malgré leur nom un peu idiot et qui résonne comme celui d’un groupe faiseur de pop échevelée et débridée, les Cornflakes Heroes incarnent totalement la vision que je peux avoir du rock made in France
†˜Dear Mr Painkillers’ continue de tracer la voie ouverte avec †˜Off With Your Heads!.’. Celle d’un rock chanté en anglais et qui prend ses influences aussi bien outre-manche qu’outre-atlantique. Sur le premier album, on retrouvait facilement celles de Sebadoh, Pavement, Dinosaur Jr, voire même du Velvet Underground ou Nick Drake sur certains passages. Sur ce disque, ces influences sont toujours là , mais encore mieux assimilées et plus discrètes.
Le groupe se les approprie réellement pour en sortir un son qui lui appartient. En y apportant souvent des touches aux couleurs punk, blues ou pop et en agrémentant beaucoup de titres d’un moog, d’une trompette, d’un ukulele, ainsi que d’une bonne dose d’humour (écouter Let Me Be Your Tamagochi) et de saturations, †˜Dear Mr Painkillers’ s’impose rapidement comme une franche réussite, qui n’hésite pas à  reprendre l’ouvrage là  où il l’avait laissé pour mieux continuer à  avancer.

Les Cornflakes Heroes prouvent surtout (et une seconde fois) qu’il est possible de sortir un disque rock en France, sans être petit bras et/ou ridicule, avec de vrais textes, des riffs tendus, une basse qui sonne et des mélodies torturées, chaloupées qui ne cherchent jamais la facilité mais qui tapent juste. Car †˜Dear Mr Painkillers’ est tout cela à  la fois. Un très bon disque rock, qui a du coffre et du chien.

Olivier Combes

4_5.gif

Tracklist:
01. Sex on channel#4
02. Waiting for you
03. Trigger dear
04. Bloody valentine
05. Is mother right ?
06. Let me be your tamagotchi
07. Rotten throat/Sweating pores
08. Pow !!!
09. Dig a hole
10. Baby honey
11. Good morning naked city
12. Shabu shabu

Label: Greed Recordings
Sortie: Septembre 2008

Plus+
Myspace
Site officiel

Retrouvez cette chronique ainsi que 2 titres en écoute ici

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *