Nouvelles du monde invisible, de Jean-Claude Denis

nouvellesinvisibles_c.jpgQui, un jour, n’a pas, grâce un parfum, une odeur oubliée, replongé un jour dans des souvenirs enfouis au plus profond de sa mémoire ? l’organe olfactif est de moins en mon sollicité par l’homme, et l’odorat, de tous nos sens, est celui que nous négligeons le plus souvent. C.’est pourquoi il est nécessaire de réhabiliter enfin le »nez » en se plongeant dans la nouvelle bande dessinée de Jean-Claude Denis. Une plongé en apnée dans le monde invisible des odeurs, bonnes ou mauvaises, que le père de »Luc Leroi » nous propose en un peu plus de 160 pages.

Jean-Claude Denis habite Paris et chaque jour il doit subir les odeurs de pollution qui remonte jusqu’à  la fenêtre de son appartement. Une nuit même, il est réveillé, paniqué, par une odeur de gaz. Malgré l’intervention des pompiers venus vérifier s’il y avaient bien une fuite ou pas, il continue à  être perturbé par les odeurs nauséabondes qui affluent de la ville.

Véritable ode au nez, et à  la perception olfactive, »Nouvelles du monde invisible » est une aussi réflexion sur le monde qui nous entoure et sur la perception que l’on peut en avoir à  travers les sens, en l’occurrence l’odorat.
Comme dans une promenade aux pays de senteurs, Jean-Claude Denis nous convie à  le suivre de Paris jusqu’aux plages varoises, mais également dans ses souvenirs, à  la découverte des odeurs qui rythment son existence et qui évoquent pour lui bien des choses.

Avec un certain sens de la dérision et l’observation, Jean-Claude Denis réussit une bande dessinée distrayante et attachante avec une manière d’aborder le récit très personnelle et fort réussie, bien loin d’une quelconque auto-fiction nombriliste. Car ici tout est historie de jeu, de plaisir, de découverte, et si l’on accepte de suivre Jean-Claude Denis jusqu’au bout, on passera à  coup sûr un très bon moment.

Benoît Richard

4.gif

Nouvelles du monde invisible
Scénario & dessin : Jean-Claude Denis
Editeur : Futuropolis
168 pages – 19€¬
Parution : octobre 2008

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *