Stereolab – Chemical chords

stereolab.jpgA quoi reconnaît-on d’emblée Stereolab? A la voix élégante et à  part de Laetitia Sadier? Aux sons de claviers vintage qui ont fait la marque de fabrique du groupe ?

A ce sentiment de faire un saut dans des années 60 psyché habillés en Rabanne tout en ayant l’impression de faire un bond dans un futur chromé de SF ? A cette affirmation que la pop peut se teinter d’électronique, de jazz et toujours resté profondément pop ? A tout ça et plus encore.

Chemical chords a un nom bien choisi, montrant toute la dualité du groupe entre artificialité de moyen et une nature fraîchement pop avec des cordes concoctées par Sean O.’Hagan, le leader des High Llamas, un autre maître es pop devant l’éternel.

Ce neuvième album studio est un très bon cru. Des chansons arrangées avec une finesse d’horloger qui s’enroulent autour de vous avec classe. Dur de résister à  ces toiles magnifiques qui vous ensorcèlent l’esprit tout en vous caressant le coeur: le morceau-titre est un must lounge à  déguster dans un sofa.

Laetitia Sadier chante de plus en plus en français et avec cette langue de Molière, Stereolab montre plus que jamais l’influence que Gainsbourg a pu avoir sur leur musique:One finger symphony serait-il leur Initials BB à  eux. Une nouvelle victoire de la finesse.

Denis Zorgniotti

4.gif

Tracklist
01. Neon Beanbag
02. Three Women
03. One Finger Symphony
04. Chemical Chords
05. The Ecstatic Static
06. Valley Hi!
07. Silver Sands
08. Popmolecule (Molecular Pop 1)
09. Self Portrait With ‘Electric Brain’
10. Nous Vous Demandons Pardon
11. Cellulose Sunshine
12. Fractal Dream Of A Thing
13. Daisy Click Clack
14. Vortical Phonotheque

Label: 4AD / Beggars / Naîve
Date de sortie: 19/08/2008

Plus+
L’espace Myspace
Le site officiel
La chronique de Margerine eclipse sur Benzinemag

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *