Negrinha, de J.C. Camus et O. Tallec

negri_1.jpg Préfacé par le musicien brésilien et ancien ministre de la Culture Gilberto Gil, »Negrinha » raconte la vie d’une jeune Brésilienne de 13 ans, à  la peau claire, qui vit à  Copacabana, dans une quartier plutôt bien fréquenté, mais qui a la particularité d’avoir une mère a la peau foncée issue d’une favela et qui exerce le métier de femme de ménage. Bien décidée à  s’élever contre toute forme de fatalité, cette femme tente d’élèver sa fille du mieux qu’elle peut, lui offrant les meilleures écoles, quitte renier un peu de ses origines.
Un peu à  l’étroit dans ce monde trop fermé, jle jeune Maria voudrait bien aussi s’amuser un peu et danser au son des musiques brésiliennes, malgré les dangers de la rue qu’elle semble ignorer »

Né d’une mère brésilienne et d’un père blanc, l’auteur de cette histoire, Jean-Christophe Camus s’est inspiré du passé de sa famille pour évoquer avec sensibilité la question du métissage au Brésil. Sous le trait doux et léger d’Olivier Tallec, on suit donc les envies de liberté de cette jeune file insouciante et assez touchante dans une histoire qui manque sans doute de ressort dramatique mais au fond qui se lit sans déplaisir… un peu comme une carte postale »sociale » du Brésil, une sorte de chronique sociale douce-amère qui met en avant les problèmes qui peuvent exister dans la cohabitation entre deux cultures.

Benoît Richard

3_5.gif

Negrinha (one shot)
Scénario : Jean-Christophe Camus
Dessin : Olivier Tallec
Editeur Gallimard/bayou
112 pages – 16 €¬
parution : janvier 2009

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *