Le Suédois, de Christophe Gaultier

suedeois.jpgl’auteur du Formidable Robinson Crusoé et de Demi-course et casquette motul nous plonge cette fois en plein coeur du Nebraska, en 1898, dans un western intimiste et terrifiant. Un huis-clos où il est question d’un étrange voyageur suédois qui vient de débarquer dans un petit hôtel paumé et où il va très vite semer le trouble parmi les voyageurs.

Extrêmement doué pour créer des ambiances tragiques et oppressantes, pour dessiner des personnages aux allures inquiétantes, Christophe Gautier récidive avec ce western psychologique en forme de huis-clos inspirée d’un court roman de l’Américain Stephen Crane, Blue Hotel (l’Hôtel bleu) et qui rappelle par certains aspects la série Deadwood.

Dans un décor de saloon superbe et dépouillé, où dominent le noir et les clair-obscurs, se joue une partie de cartes, (ou de »Cluedo » sans meurtre ?) au cours de laquelle le suédois, un voyageur au physique terrifiant est pris de paranoîa (ou d†˜intuition ?) et croit qu’il ne sortira pas vivant de l’hôtel ou il a atterri. Vérité ou apparence ? Le récit nous tient en haleine du début à  la fin dans une atmosphère étouffante et totalement prenante qui nous oblige à  ne pas lâcher le livre jusqu’à  la dernière pages. Un vrai régal.

4_5.gif

Benoît Richard

Le Suédois
scénario & dessin : Christophe Gaultier
Editeur : Futuropolis
96 pages couleurs – 18€¬
Parution : mars 2009

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *