La Tchalette, de Servais

bdservais.JPGAprès »La lettre froissée » »La belle coquetière » ou »Les seins de café » Dupuis réédite en grand format « La Tchalette » un récit qui nous ramène à  une époque ou mystère, croyance et sorcellerie semblaient avoir encore leur place dans les ouvrages et recueils de contes pour enfants.

Jean-Claude Servais décide donc il y a plus de vingt ans, de raconter la campagne. A travers des histoires courtes, de petits contes mis en image, il nous invite à  partager neuf histoires (de loup, de chat…) qui mettent en scène fées, lutins, sorciers ou démons qui viennent tour à  tour pénétrer l’univers du réel et ainsi perturber le quotidien des hommes.

Situées fin 19ème, début 20ème siècles, ces histoires entretiennent, toutes, l’opposition qui pouvait exister dans les esprits des gens entre le bien et le mal, entre Dieu et le diable. Un genre qui avait peut-être pour but d’attiser la peur chez enfants ou même les adultes qui ne suivaient pas le droit chemin ; mais aussi de montrer la crainte qui régnait encore à  travers les différentes croyances de l’époque.

S.’inspirant généralement de faits-divers historiques pour sa série »La Mémoire des arbres » Servais évoque ici des drames humains, des histoires passionnelles dans lesquels interviennent des événements surnaturels. De son trait si fin, si réaliste, qui évoque une autre époque, l’auteur de »La Hache et le fusil » nous raconte encore et toujours des histoires d’un autre temps, des histoires situés au fin fond de la campagnes ardennaise hantés par les lutins, les loups et les fées viennent hanter le quotidien des hommes.

3_5.gif

Benoît Richard

La Tchalette
scénario & dessin : Jean-Claude Servais
Editeur : Dupuis
64 pages couleuus – 14,50€¬
parution : mars 2009

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *