Crocodiles – Summer of Hate

Crocodiles___Summer_of_Hate.jpgJe ne sais pas encore quels disques on retiendra de cette année 2009 (on attendra décembre prochain pour tirer les premiers bilans), mais une première tendance se dessine vraiment : le retour du shoegaze.

Et si The Pains of Being Pure at Heart a ouvert l’année, Crocodiles fait le printemps avec son premier album, †˜Summer of Hate.’. Un duo originaire de San Diego en Californie, qui a beaucoup écouté The Jesus and Mary Chain et My Bloody Valentine, et qui propose en 34 minutes, chrono en main, neuf titres plein de shoegaze, de noisy-pop, voire même post-punk, avec voix très en retrait et synthés vintage.

‘Summer of Hate’ est un album court et incisif. l’expression est bateau certes, mais elle reflète complètement cet album des Crocodiles. Un disque qui présente bien avec notamment Soft Skull qui a tout pour devenir un tube (et qui en aurait surement été un il y a 25 ans) et qui se termine par un enchaînement de trois titres, culminant sur Young Drugs, chanson de 7 mns très marquées années 80, sorte d’apogée d’un premier album très maîtrisé.

Alors certes, il y a quelques détracteurs de ce groupe sur le net. Notamment à  cause de I Wanna Kill, la première chanson de ce †˜Summer of Hate.’, qui est pour certains un plagiat de Head On de The Jesus and Mary Chain. Certes. Mais au final, s’il y a quelque chose, le tout est assez peu évident. Et puis quand bien même, qui s’en soucie ? Head On s’inspirait déjà  du Age of Consent de New Order, sorti 6 ans plus tôt.

Olivier Combes

3_5.gif

Tracklist:
01. Screaming Chrome
02. I Wanna Kill
03. Soft Skull (In My Room)
04. Here Comes The Sky
05. Refuse Angels
06. Flash Of Light
07. Sleeping With The Lord
08. Summer Of Hate
09. Young Drugs

Sortie : 28 avril 2009
Label : Fat Possum

Plus+:
Myspace
Retrouvez cette chronique ainsi que deux titres en écoute ici

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *