Jeremy Warmsley – How we became

warmsley.jpgMême si j’ai toujours tendance à  être genée par ces sonorités  » packman  » ou  » mario kart  » utilisées plus qu†˜à  leurs tours chez nos contemporains, en l’occurrence sur How we became le deuxième coup d’essai de Jeremy Warmsley, le disque reste irréprochable. Je l’avais découvert en 2006 grâce à  son opus the art of fiction, orchestré de manière folktronica, remarquable.

A l’écoute de son dernier, How we became, il est évident que Warmsley sait visiter avec aisance divers styles. Il surprend. C.’est un inventif prolifique qui ose sortir humer l’air du temps et qui fait montre de ses talents en explorant de nouvelles pistes. Jeremy Warmsley n’aime pas les barbelés. l’album est lancé avec le titre, Lose my cool. Offensif, efficace. Le falsetto de sieur Warmsley prévient: il est prêt à  l’attaque.

Dans Take care la voix implaquablement franche de Jeremy Warmsley a le don d’arrêter le temps. Suit I keep the city burning qui offre l’étendue de sa sensibilité mêlée à  sa créativité escortées par le piano, magistral et où la voix de l’artiste se révèle et s’érige. l’ensemble des titres est engageant, sonne bel et bien comme un départ acharné d’un conquérant en croisade. Dès le quatrième titre 15 broken swords le chevalier Warmsley prend les armes entouré de ses compagnons, Adam Beach et Seye Adelekan à  la basse, Fay Milton au tambourin, l’excellent batteur Adam Betts, Jess Townsend au clavier, Tomas Challenger, vaillant saxophoniste qui sévit dans Dancing With The Enemy. Les paroles portées par le chant puissant et affûté de Warmsley montent à  l’assaut au fur et à  mesure des plages,  » If he breaks your heart, I will break his legs, « I will kill him stone cold dead « . Après Pressure, la charge est donnée dans Boat song et Temptation les 2 derniers titres bonus de l†˜album, où la guitare acoustique crache du feu et le piano fait des étincelles.

Les mélodies créent une ambiance fort réussie, la proposition est du plus bel effet, l’estocade est élégante et réussie.

Marie-Agnès Hallé

3_5.gif

Tracklist
01. Lose My Cool
02. Sins (I Try)
03. How We Became
04. 15 Broken Swords
05. Dancing With The Enemy
06. I Keep The City Burning
07. Turn Your Back
08. Waiting Room
09. Take Care
10. If He Breaks Your Heart
11. Pressure
12. Craneflies
13. The Boat Song (Bonus Track)
14. Temptation (Bonus Track)

Date de sortie:12 janvier 2009
Label: Ryko / Naîve

Plus+
L’espace Myspace
Le site officiel
Les vidéos via Google

La vidéo de Lose my cool via dailymotion

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *