Trouble Books – The united colors of Trouble Books

trouble_books_the_united_colors_of_trouble_books.jpgUn peu à  l’instar de pages écrites avec des mots simples, mais dont le choix et l’agencement révèlent un sens profond, un sens caché, ou un double sens ; les pages de ces Trouble Books cultivent un certain paradoxe. Simplement belles de prime abord, construites à  l’économie en apparence, elles divulguent à  qui voudra bien s’y attarder une complexité sous-jacente, une large palette instrumentale (guitares, clarinette, violon, violoncelle, notes de glockenspiel partiellement inversées, boîtes à  musique désarticulées, scie musicale un peu maussade, batterie discrète et hésitante, petits claviers cristallins, trompette…), jamais tapageuse, toujours humble et touchante.
La tournure prise par ce disque s’apparente parfois à  une session intime dispensée par un Yo La Tengo apaisé, ou à  l’oeuvre de Teamforest, avec une dose de flottement en plus, notamment sur On and on submerged ark et Cfhc où la voix mal assurée sur fond de pop-song ébréchée rappelle les touchantes confessions de Philipp Bückle.
Quant au caractère trouble associé à  ces pages, on serait tenter de le rattacher à  l’opacité et aux vapeurs qui émanent de cette trame ambient crayonnée à  la manière d’un Dead Texan ou d’un Bexar Bexar, par le biais d’apports de motifs de guitare flottants et scintillants (Strelka), ou dans une veine plus naturaliste, à  la façon d’un Mountains, lorsque le piano électrique se fait déliquescent, que le mélodica et la trompette s’étiolent (On and on submerged ark). Sans oublier l’évocation furtive d’un Kevin Shields las et assagi, au travers du muret saturé qui ferme la marche de For all our dead friends.
Pour toutes ces belles raisons, et sans que je comprenne vraiment pourquoi, l’attachement à  ces chansons intimes et à  ce petit univers chancelant, en équilibre instable entre indie-pop, folk et ambient, est vite devenu irrémédiable.

4_5.gif
Sébastien Radiguet

Tracklist
01. Beautiful thoughts from spanish and german soldiers
02. Strelka
03. Night of the pelican street sweeper
04. Shaky science
05. Transient color glories
06. On and on submerged ark
07. For all our dead friends
08. Cfhc
09. Abandoned greenhouse
10. Personal tornados

Durée : 30’35
Sortie : avril 2009
Label : Own records

Plus+
Le site officiel de Trouble Books
L’espace MySpace de Trouble Books
Le site officiel du label Own records
L’espace MySpace du label Own records

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *