Major Lazer – Guns don’t kill people…Lazers do.

major_lazer_album1.jpgEn fait, le but avoué de Diplo en 2009 est enfin décelé : faire danser et transpirer la planète. C’est déjà  ce producteur (très hype) qui est la cause principale du déferlement M.I.A. (Paperplanes reste Le single de l’an passé…), et, aidé d’un acolyte bien vicieux et talentueux, Switch, ils décident cet été de violenter les racines de la musique jamaîcaine sous le pseudonyme de Major Lazer : tsunami annoncé, gare à  vous…

En effet, cette riche collaboration, non contente d’aligner un mixage de sons dansables venus de la Terre entière mais qui se retrouvent tous à  Kingston, s’offre en plus des relations extra-conjugales avec des people plus ou moins fréquentables : Santigold qui affole les gambettes, Mr Vegas et son dancehall mainstream, Ms. Thing ou Prince Zimboo, stars des soundsystems de l’île reggae ou de Londres. On assiste donc à  une partouze sonore effrénée sur lequel il est difficile de rester de marbre. Les puristes du son roots risquent d’être agacés, mais les moins réfractaires prendront l’expérience pour ce qu’elle est : un efficace tabassage en règle des genres musicaux, pour le seul plaisir des sens et des corps.

Alors certes, le disque ne brille pas par son épure, pas mal de passages restent bien putassiers (Keep It Goin’ Louder), d’autres s’éloignent franchement du son de Kingston (Anything goes), mais pour le reste, c’est dancehall brillant à  tous les étages et de la grosse sudation en prévision (dub imparable sur Can’t stop now, groove secouant de Mary Jane, le single génial Hold the Line). Guns don’t kill people, Lazers do ne passera certainement pas l’hiver, mais est-ce ce qu’on lui demande ? Non, on lui exige de nous faire bouger les fesses, lever les bras en l’air, relever les jupes et déboutonner les pantalons, et le défi est largement relevé. Accouplé au disque-bombe des Buraka Som Sistema, Major Lazer prédit bien plus sûrement qu’Evelyne Dhéliat : l’été 2009 sera très très chaud !

Jean-François Lahorgue

4.gif

Editeur : Universal Music / Downtown records
Date de parution : 29 juin 2009.

Tracklist :
1. Hold The Line
2. When You Hear The Bassline
3. Can’t Stop Now
4. Lazer Theme
5. Anything Goes
6. Cash Flow
7. Mary Jane
8. Bruk Out
9. What U Like
10. Keep It Goin’ Louder
11. Pon De Floor
12. Baby
13. Jump Up

Plus :
La page Myspace de Major Lazer
La vidéo du single »Hold the Line »
La page des vidéos Google sur le groupe

Envie de partager :

One thought on “Major Lazer – Guns don’t kill people…Lazers do.

  1. C’est vrai que cet album donne sacrément envie de bouger. Et au soleil tant qu’à faire. Je suis curieux d’avoir des échos de ce que ça donne sous les sunlights des Transmusicales!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *