Gossip – Music for men

Gossip.jpgDepuis leur troisième album  » Standing In The Way Of Control  » sortie en 2006, le trio Gossip encaisse une reconnaissance exponentielle sans ciller. Le single éponyme s’est répandu comme un trainée de poudre: chaque bar dansant digne de ce nom ainsi que toutes fêtes privées respectables avaient dans leur playliste ce tube à  l’énergie communicative.

Non content de mettre simplement le feu à  des groupes d’amis avec son disque, Gossip cumule le don de faire imploser les salles de concerts. En effet, chaque spectateur d’un show du trio de Portland témoigne à  l’unisson d’un moment inoubliable. La chanteuse Beth Ditto est l’instigatrice principale de cette folie qui s’empare du public pendant les prestations du groupe, telle une prêtresse vaudou, cette cantatrice décadente donne véritablement de sa personne et très souvent pour le meilleur.

Malheureusement en voie de  » pipolisation  » à  cause de sa personnalité hors norme, Beth est victime de la presse poubelle sans que cette image n’affecte toutefois la qualité et l’intégrité du groupe : Gossip est, et le restera. l’arrivé de ce quatrième Long Player, prouve magistralement que Beth Ditto, Hanna Blilie et Nathan Howdeshell n’ont pas perdu les pédales à  cause du succès. Ils pouvaient choisir n’importe quel producteur en vogue pour accéder au panthéon de la branchitude mais prennent Rick Rubin pour chapoter l’album. Son expérience avec des groupes comme Slayer, Run DMC, Danzig, Public Enemy et même Johnny Cash en fait un vieux roublard des studios qui connaît parfaitement les rouages d’un disque bien charpenté ( » Walk This Way  » de Run DMC et Aerosmith, c’est lui). Ils auraient aussi pu céder aux lois du marché en glissant vers une musique mainstream insipide, mais il n’en est rien. Le trio conserve son talent d’écriture à  base de compositions sèches et charnelles à  la fois, pleines d’esprit mais totalement sexuelles, légères tout en étant terrestres. Rock, gospel, soul, punk, disco, les étiquettes pleuvent quand il s’agit de Gossip, mais ce qui pourrait définir le mieux l’esprit du trio serait :  » musique sacrément couillue et diaboliquement sexy « .

Briec Jequel

4.gif

Tracklist:
01. Dimestore Diamond
02. Heavy Cross
03. 8th Wonder
04. Love Long Distance
05. Pop Goes The World
06. Vertical Rhythm
07. Men In Love
08. For Keeps
09. 2012
10. Love and Let Love
11. Four Letter Word
12. Spare Me From The Mold

Label: Sonybmg
Date de sortie: 22 juin 2009

Plus+

Le site de Gossip
L’espace Myspace
Les vidéos via Google
spotify-mini_1.jpg Music for men sur Spotify

La vidéo de Heavy cross via Dailymotion


The Gossip – Heavy Cross (New)
envoyé par Henrietta-Aime-Fumer_TvRegardez la dernière sélection musicale.
Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *