Arctic Monkeys – Humbug

arctic_monkeys_humbug_300x300.jpgLa sublime et subtile parenthèse The Last Shadow Puppets à  peine refermée (pas pour longtemps on espère), Alex Turner retourne à  son groupe d’origine, les Arctic Monkeys pour donner suite à  un discographie entamée avec le plutôt moyen »Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not » mais qui bénéficia à  l’époque d’un buzz énorme à  l’image de pas mal de groupes crédités du label alors incontournable en 2006 : »découvert sur myspace ! ».

Myspace rangé aux oubliettes, les Arctic Monkeys abordent leur troisième album cette fois sous la houlette des producteurs Josh Homme et James Ford pour un opus annoncé ici et là « plus rock » et »plus mature » que les deux précédents.
Premier constat, »Humbug » est tout sauf un album inoubliable. Enfin dégonflée ou presque, la baudruche Arctic Monkeys montre ici un Alex Turner nettement moins inspiré en compagnie de Jamie Cook, Matt Helders et Nick O’Malley qu’avec ses petits copains de The Last Shadow Puppets quand il s’agit d’écrire de bonnes chansons.
Des chansons ici étouffantes et répétitives, avec des refrains souvent poussifs sans âme malgré une envie de bien faire évidente. Bref, malgré les efforts du groupe et de la production, »Humbug » n’a rien d’un hymne pop rock, et ce n’est pas le petit coup de heavy metal balancé sur »Pretty Visitors » qui va changer les choses et réveiller les envies.

Au fond, malgré quelques petits changements, peu de choses ont évolué chez Arctic Monkeys, du coup et ce n’est pas encore avec cet album que les détracteurs des Arctic Monkeys (moi le premier) vont revoir leur opinion au sujet de ces garçons de Sheffield. Et je continue donc à  penser que Arctic Monkeys reste incontestablement un des groupes les plus surestimés de ces dernières années.

2.gif

Benoît Richard

Tracklist :
1. My Propeller
2. Crying Lightning
3. Dangerous Animals
4. Secret Door
5. Potion Approaching
6. Fire and the Thud
7. Cornerstone
8. Dance Little Liar
9. Pretty Visitors
10. The Jeweller.’s Hands

Label : Domino
Sortie : 24 août 2009

Retrouvez cette chronique sur HopBlog avec des titres en écoute.

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *