Miss pas touche T.4 – Jusqu’à  ce que la mort nous sépare

misspastouche4.jpgQuatrième sortie pour notre oie blanche, notre vierge effarouchée préférée qui, après s’être tirée du bordel (le Pompadour, une maison close où elle travaillait), pour partir à  la recherche de son fiancé, mystérieusement disparu, se retrouve, au moment où débute le récit, en guenilles, dans la rue avec les tauliers du Pompadour à  ses trousses.

Sur le même ton que les trois précédents opus, Miss Pas touche est devenu, au fil du temps, une série que l’on attend avec grande impatience tant son originalité à  fini par être une sorte de marque de fabrique.
Situé dans le Paris des années 30, Miss Pas touche mélange romantisme, polar et étude de meurs qui rappelle autant le cinéma réaliste d’avant guerre que le roman feuilleton de la fin du XIXème siècle. Mais la réussite de cette série passe aussi par le dessin doux et élégant du couple Kerascoët. Et même si l’effet de surprise ne fonctionne plus comme sur les deux premiers volumes (les meilleurs), la lecture de ce tome 4 reste très agréable et jamais ennuyeuses grâce notamment aux multiples rebondissement qui ponctuent le récit.

3_5.gif

Benoît Richard

Miss pas touche, t.4
Scénario & couleurs : Hubert
dessin : Kerascoët
Éditeur : Dargaud
Collection : Poisson pilote
48 pages couleurs – 10,40€¬
Parution : septembre 2009

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *