Simon Scott – Navigare

navigare.jpgAu vu de leur multiplicité, c’est tout juste si j’ose me lancer dans l’énumération des incarnations et implications musicales de Simon Scott.
Après avoir laissé les défunts et essentiels Slowdive, Simon Scott a donné naissance au projet Televise, a pris part aux aventures à  deux dans Seavault (avec Antony Ryan de ISAN) et The Sight Below (avec Rafael Anton Irisarri), et a trouvé le temps et l’énergie pour mettre sur pieds et faire tourner son label Kesh.
Oeuvrant aujourd’hui sous son propre nom, il signe un album globalement moins obscur que ce que le label Miasmah a proposé jusqu’alors, mais qui n’en demeure pas moins voué à  l’opacité et à  l’abstraction.
Comme pouvaient le laisser sous-entendre le titre et les attirances de son géniteur, Navigare met l’accent sur une ambient immersive, avec quelques lointaines réminiscences de shoegaze planant. N’entend-on pas d’ailleurs sur Introduction of Cambridge et The ACC les stigmates estompés du Souvlaki de Slowdive ? Même batterie lointaine qui imprime une cadence diffuse et même guitares électriques en charge de brouiller les pistes mélodiques.
Si certains titres comme Under crumbling skies ou The night and the artificial light laissent nettement filtrer une mélodicité accueillante et lumineuse, à  l’inverse Repulse et Ashma assombrissent le tableau, préférant la juxtaposition de textures étirées, grésillantes et granitiques, empruntant ainsi les voix impénétrables de Fennesz ou Tim Hecker.
Parfois cette trame ambient s’étiole comme un ciel se dégage puis se voile en même temps que des éléments rythmiques s’enchevêtrent (The old jug and drum), ou bien se lance dans d’élégants jeux de flux et reflux (Flood inn, The ACC), un peu comme si Loscil et Polmo Polpo réunis venaient se noyer dans une épaisse brume électrisée. C’est dire si ça flotte, plane et divague…

3_5.gif

Sébastien Radiguet

Tracklist
01. Introduction of Cambridge
02. Under crumbling skies
03. Flood inn
04. Derelict days
05. Repulse
06. The ACC
07. The old jug and drum
08. Ashma
09. Spring stars
10. The night & the artificial light

Durée : 48’07
Sortie : octobre 2009
Label : Miasmah

Plus+
L’espace MySpace de Simon Scott
L’espace MySpace de Televise
L’espace MySpace de Seavault
L’espace MySpace de The Sight Below
Le site officiel du label Miasmah
L’espace MySpace du label Miasmah

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *