Aufgang – Aufgang

Aufgang.jpgAprès Rone et son séduisant »Spanish Breakfast » c’est au tour du trio Aufgang dé faire parler du label infiné, le label d’Agoria, à  travers une production composée à  partir de deux pianos, d’une batterie et de machines. Le résultat donne quelques chose d’assez singulier, voire déroutant par moment mais de totalement séduisant.
Formé de Rami Khalifé (un pianiste libanais), Francesco Tristano (dont le »Not for piano » sorti en 2007 ne m’avait pas fait une trop grosse impression) et du batteur Aymercic Westrich, Aufgang développe neuf titres à  cheval entre musiques électronique et jazz imporvisé.
De prime abord assez déroutant par sa forme mais également par les nombreuses variations et changements de directions qui parsèment l’album, »Aufgang » se présente d’abord comme une curiosité, un objet musical pas facile d’accès et assez insaisissable mais fort intrigant. Et puis, au fil des écoutes, les angles s’arrondissent, les morceaux s’apprivoisent tout doucement et l’on peut alors apprécier la musique du groupe.
On pense alors autant à  Michel Legrand qu’a Steve Reich ou au duo Man, avec des titres énigmatiques qui se succèdent sans vraiment se ressembler, nous faisant passer d’une ritournelle printanière (‘Good Generation’) à  un piano breakbeat assez insaisissable (‘3 vitesses’).
Et même si on ne criera pas forcément au génie pour chaque morceau, on reconnaîtra malgré tout toute le caractère unique et la force de cet album qui peut concourir sans problème pour le prix de l’album le plus original de l’année.

4.gif

Benoît Richard

Tracklist :
01. Channel 7
02. Channel 8
03. Barock
04. Sonar
05. Prelude Du Passé (In Memory Of Kevin)
06. Good Generation
07. 3 Vitesses
08. Aufgang
09. Soumission

Infiné – octobre 2009

Plus+
Aufgang
infiné

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *