Collage – Forty Seven Minute Four Seconds

collage.jpgMais qui se cache derrière cet étrange pseudonyme ? Mais d’où sortent ces musiques à  la fois si étranges et si familières ? Sagit-il là  d’un album de Michel Legrand période »Parapluies de Cherbourg » oublié ? D’une vieille bande originale de film de Michel Magne ressuscitée ? Du retour des Double Six ..?
En fait, rien de tout ça, car il s’agit en fait d’un groupe de jazz vocal estonien formé en 1966 par des étudiants en musique de Talinn nommé Collage emmené par un certain Rivo Dikson.

Influencé par la musiques estonniennes, folk ou classique, mais aussi par le jazz qu’entendaient les membres de ce groupe, notamment sur les radios finlandaises qu’ils arrivaient à  capter malgré la censure soviétique, Collage réussit à  enregistrer trois albums et un EP dans les années 70 pour un label russe.
En 2002, sort une première anthologie sur le label estonien hyper.records avant que Wool Recordings ait la bonne idée de publier cette sélection aujourd’hui.

Plus qu’un album de jazz, »Forty Seven Minute Four Seconds » convoque tout un tas d’influences qui vont de la bossa nova aux musiques folkloriques en passant par la pop, la musique de film et évidemment le jazz.
Véritable ravissement pour les oreilles, pur nectar musical, cet album se déguste comme un grand cru de derrière les fagots et constitue sans aucun doute la plus belle surprise de cette fin d’année 2009… voire de l’année toute entière !

5.gif

Benoît Richard

Label : Wool Recordings
Sortie : novembre 2009

Retrouvez cette critique avec des titres en écoute sur Hop Blog

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *