The Fiery Furnaces – I’m Going Away

The_Fiery_Furnaces___I_m_Going_Away.jpgVoilà  un groupe qui a tout pour devenir, non pas énorme (il ne faut pas rêver) mais d’une taille certaine, prêt à  sortir d’une sphère indé beaucoup trop petite pour lui. Et qui n’y arrive pas. Et pourtant, en sept ans, et en autant d’albums, il a prouvé qu’il en avait sous la pédale. (‘Bitter Tea’, pour ne prendre que celui-là , est un album incroyablement mésestimé).

Duo new-yorkais composé de Matthew et Eleanor Friedberger, respectivement frère et soeur, The Fiery Furnaces est une sorte d’énigme. Ces gens là  ont tout: le talent mélodique, les signatures sur des labels importants (hier Rough Trade, aujourd’hui Thrill Jockey) et même la touche hype qui peut vous changer une carrière (Eleanor est la compagne d’Alex Kapranos, chanteur des Franz Ferdinand). Et pourtant, non, ça ne veut pas.

Il faut donc chercher ailleurs. Et à  bien y réfléchir, la cause en reviendrait à  l’exigence stylistique du groupe, toujours prompt à  l’expérimentation, aux retournements de vestes en plein morceau, aux idées qui jaillissent par dizaines à  chaque nouvel accord. Je ne vois que cela.

Oui, The Fiery Furnaces est un groupe exigeant, qui ne s’apprivoise pas si facilement que cela. Et même si ‘I’m Going Away’ est sans doute leur album le plus »léger » et le plus »simple » il en va de même ici.

Car si The Fiery Furnaces radoucissent le ton et soignent les contours de leur chansons pop déjantées, après deux albums moyens, expérimentaux à  souhait et longs comme un jour sans Sufjan, le duo continue à  proposer des morceaux aux mélodies certes accrocheuses mais toujours (des)équilibristes et distordues.
Car oui, ici, pas de pop music sirupeuse aussitôt écoutée, aussitôt avalée, aussitôt rejetée (genre dont je me délecte cependant régulièrement). Plutôt de l’exigence à  tous les étages: ce ‘I’m Going Away’ est assez long en bouche et on n’y rentre pas si facilement que cela. Il faut plusieurs écoutes pour en apprécier les contours, les mélodies cachées et les idées essaimes un peu partout.

Matthew, aux compos, virevolte en proposant à  chaque chanson des idées nouvelles, des retournements de situations, des arrivées impromptues de guitares, des affolements de rythmes inattendus. Eleanor, quant à  elle, prouve une fois de plus qu’elle est une sacrée chanteuse rock.

Ce ‘I’m Going Away’ ne devrait pas changer la donne quant à  la popularité de The Fiery Furnaces. Les fans aimeront, les autres passeront sans doute à  côté, ratant vraiment quelque chose, malheureusement. Et pourtant, leur pop music mérite toujours autant le détour. En plus, ils ont eu le bon gout de joindre sorti à  cet album une pochette rappelant furieusement le ‘Olé’ de John Coltrane. Une preuve supplémentaire de bon goût. Décidément, ce groupe a vraiment tout pour être aimé.

4_5.gif

Olivier Combes

Tracklisting:
01 I’m Going Away
02 Drive To Dallas
03 The End Is Near
04 Charmaine Champagne
05 Cut The Cake
06 Even In The Rain
07 Staring At The Steeple
08 Ray Bouvier
09 Keep Me In Dark
10 Lost At Sea
11 Cups and Punches
12Take Me Round Again

Sortie: 21 juillet 2009
Label: Thrill Jockey

Plus+
Myspace
Site officiel
Deux titres en écoute ici

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *