Action Dead Mouse – Revenge of Doormats and Coasters

Action_Dead_Mouse___Revenge_of_Doormats_and_Coasters.jpgIl est de ces labels pour lesquels je nourris une grande affection. Du genre Rough Trade pour son histoire, Stones Throw pour son intransigeance (et Egon aussi) ou Domino pour sa capacité à  se construire années après années un catalogue habile et exemplaire.

Et puis il y a Greed Recordings, label rencontré à  l’époque de l’album ‘Necessary Alibis’ de Moonman. Un disque envoyé. Une écoute. Emballé. Deux écoutes. Subjugué. Trois écoutes. L’impression d’être face à  un de ces disques importants qui marquent tous ceux qui ont la chance de l’écouter.

Depuis cet album, je crois que j’ai aimé (euphémisme) tous les albums que le label a sorti. Un seul m’avait peu enthousiasmé: ‘Pets and Nerds attack Planet Earth’. Le premier album des Action Dead Mouse.

Or, le second album de ces derniers, c’est la dernière livraison en date de Greed Recordings. J’étais craintif, méfiant. J’ai même remis mes écoutes à  plus tard. Histoire de. Comme si je savais par avance que ce disque n’allait pas me plaire.

Il y a une dizaine de jours, j’ai franchi le pas et j’ai écouté l’album. Et depuis, il ne quitte que très rarement mes oreilles. Que ce soit au réveil, au coucher, avant de déjeuner, rien n’y fait: ce ‘Revenge of Doormats and Coasters’ ne cesse de revenir sur le devant de ma chaîne. Une vraie bonne surprise.

Il faut dire que les Action Dead Mouse, groupe italien originaire de Bologne, n’ont pas fait les choses à  moitié, en mêlant plus qu’habilement post-rock et math-rock, en ajoutant des cordes qui donnent un sens subtil à  l’ensemble et des cuivres qui rendent le tout encore plus fou (incroyables dernières minutes de Doormats and Coasters). A tel point que l’on croirait entendre Shellac enregistrer avec Thee Silver Mount Zion et tout le tralala.
‘Revenge of Doormats and Coasters’ est un disque quasiment instrumental (seuls quelques éclats de voix à  la ,¡Forward Russia! viennent troubler ce déluge sonore), fiévreux, emballant, jamais grandiloquent et toujours acéré, sur le qui-vive, qui ne laisse pas de répit ni à  l’auditeur ni aux mélodies pour se reposer sur ses lauriers de riffs, avec changement de rythmes et ruptures inattendues.

Sûrement cérébral – on ne rentre pas dans leur univers comme on rentre dans une chanson pop – mais jamais prétentieux (il faut lire les titres des morceaux pour se rendre compte que le groupe ne se prend pas au sérieux: Tom Cruise Told Me Dan Savio Is Not Dead ou encore Timbaland Vattkoppor (Fuck Oranges, Choose Apples)), les Action Dead Mouse viennent de frapper un grand coup. Un post-math-rock incroyablement addictif dont on reparlera assurément dans quelques semaines.

4_5.gif
Olivier Combes

Action Dead Mouse ne fait pas les choses à  moitié puisqu’ils proposent leur ‘Revenge of Doormats and Coasters’ en vente pour 10€¬ tout pile sur leur site officiel ou pour le même prix sur le site de Greed Recordings.

Notons enfin que nos amis de A Découvrir Absolument propose un focus complet sur Greed Recording, avec notamment une excellente interview de Michel Malegeant, le boss du label (à  lire ici) ainsi qu’une interview des Action Dead Mouse (c’est là  que ça se passe).

Tracklisting:
01. Tom Cruise told me Dan Savio is not dead
02. Concerto for One Hand Clapping
03. Doormats and Coasters
04. 2nd World Warhol
05. Room 121
06. Dancing Paper Solo
07. 25 Hours in a Day
08. Another Sad Messiah Pt.1
09. Incredibilecrazyranetotale
10. Consequences Glasses :3$ a pair!
11. Timbaland Vattkoppor (Fuck Oranges, Choose Apples!)

Sortie: 14 septembre 2009
Label: Greed Recordings

Plus+
Myspace
Site officiel
Deux titres en écoute ici

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *