Fuck Buttons – Tarot Sport

Fuck_Buttons___Tarot_Sport.jpgQuand Pitchfork début août, avait mis en ligne une preview de quelques minutes de Surf Solar, premier single extrait de ‘Tarot Sport’, deuxième et nouvel album de Fuck Buttons, sur son site, nous avions été beaucoup à  trépigner d’impatience. Ces trois minutes étaient en effet dantesques, hypnotiques, renversantes. On y sentait une vraie évolution du son après un ‘Street Horrrsing’ drone à  souhait.

Et puis ‘Tarot Sport’ est finalement arrivé dans mes oreilles. Et l’album ne m’a pas déçu. Pour ainsi, je le trouve encore plus réussi que son prédécesseur, même si dans un autre style.

Cet album est puissant. Extrêmement efficace. Incroyablement dansant. Presque festif. Les anglais ont vraiment fait évoluer leur son. Et si John Cummings (guitariste de Mogwaî) avait su, sur ‘Street Horrrsing’, donner une forte identité brute au groupe, Andrew Weatherall (Two Lone Swordsmen), producteur de ce ‘Tarot Sport’, prend la suite avec un talent dingue. Car en faisant se remettre en question les Fuck Buttons, en lui permettant d’ouvrir son horizon musical (mais où donc s’arrêteront-ils?), Weatherall réussi parfaitement sa mission:

Rythmiques menées tambours battants, mélodies synthétisées omniprésentes, electro sans en être mais diablement psychédélique (voir le clip de Surf Solar), les Fuck Buttons sortent ici un album tout droit venu de l’espace, hypnotique et d’un autre monde, mélange de M83, Animal Collective et Black Dice.

Surtout, le duo originaire de Bristol réussi le tour de force de pondre un album sans qu’à  un seul moment l’envie de zapper ou de passer à  autre chose prenne le dessus. Et pourtant, en créant une oeuvre continue d’une heure (découpée en sept titres), le danger était véritable et la chute tentante.

Ne nous y trompons pas, nous tenons là  un bijou de 2009. Et des années 2000. En deux albums, les anglais de Fuck Buttons renversent leur monde, et se préparent une place de choix dans la musique des années à  venir.

En 2008, le slogan était »Fuck Buttons For President! ». En 2009, s’ils ne reçoivent pas le prix Nobel de la paix, on devrait voir fleurir un peu partout des »Fuck Buttons For God! » mérités. On prendra alors tous des acides, on dansera nu en regardant la lune et on verra le monde en orange. Dans tous les cas, et plus que jamais: Thanks Buttons!

5.gif
Olivier Combes

Tracklisting:
1. Surf Solar
2. Rough Steez
3. The Lisbon Maru
4. Olympians
5. Phantom Limb
6. Space Mountain
7. Flight Of The Feathered Serpent

Sortie: 12 octobre 2009
Label: ATP Recordings

Plus+
Myspace
Site officiel

Deux titres en écoute ici

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *