Yuki & Nina

affiche_5.jpgIl faut toujours se méfier d’un film à  double identité culturelle (ici le Japon et la France), car on ne sait jamais si le mélange donnera lieu à  une humanité émouvante, ou bien si le film n’aura comme seule marque la capacité à  osciller entre deux sortes de stéréotypes – et c’est le cas ici.

Très maniéré, Yuki & Nina, exercice auteuriste signé par deux artistes majeurs, a pour vocation, semble-t-il, d’imprimer à  un récit simple la marque affectée de deux langages cinématographiques dans toute leur caricature : concernant la part française, on y voit de longs dialogues sur-joués, des fonds sonores qui sonnent comme de paresseux remplissages, ou bien des séquences familiales sur la déconstruction, soit un amas de lieux communs quasiment insupportables tant ils sont amenés et collés entre eux dans le seul but de créer un effet psychanalytique, élément si cher à  la forme artistique française. Pour ce qui est de la touche nippone, il y a les silences fleuris, des scènes de bois apaisés, un ancrage dans le traditionnel et de longs plans fixes avec des ombrelles auprès d’une rivière.

Le problème du film étant qu’à  aucun moment ces afféteries ne semblent fonctionner autrement que séparément, dans deux parties différentes qui peinent à  cohabiter ensemble, et dont aucune des deux ne comporte plus de qualité que l’autre. Il faudrait plutôt retenir de Yuki & Nina la direction d’acteurs dont profitent les deux jeunes filles du titre, ainsi que cette formidable et subtile ellipse en fin de parcours, étrange dysfonctionnement spatio-temporel qui vient renverser la donne et la prévisibilité du récit. Jusqu’à  ce que revienne, comme par précaution et par convention, les repères du début. Les choses se remettent en place, l’ennui revient, perdure. L’écran noir, tout est fini et, là  encore, cet arrière-goût d’ennui, comme un thé fade qui s’évapore dans la bouche.

Jean-Baptiste Doulcet

2_5.gif

Yuki & Nina
Film français de Hippolyte Girardot et Nobuhiro Suwa
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h32
Sortie : 9 Décembre 2009
Avec Noë Sampy, Arielle Moutel, Tsuyu Shimzu,…

La bande-annonce :

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *