Manolosanctis, un éditeur communautaire

manolosanctishome.jpgManolosanctis, lancée en septembre 2009, n’est pas vraiment une maison d’édition comme les autres puisque, contrairement à  la plupart des éditeurs, elle propose aux internautes, aux lecteurs, aux passionnées de bande dessinée, de participer au choix des BDs qui seront publiées. Concrètement, Manolosanctis propose sur son site des bandes dessinées à  lire en ligne pour lesquelles les internautes peuvent réagir et même voter. En fonction des résultats, l’éditeur choisira de publier au format papier tel ou tel livre. Un idée nouvelle qui offre une alternative et de réels espoirs à  tout un tas de jeunes auteurs qui se voient refuser leurs histoires parles maisons d’édition »classiques » ou qui à  l’inverse souhaitent partager,  leurs productions avec le plus grand nombre grâce à  une diffusion en ligne et à  l’utilisation de la licence »creative commons ».
Au programme des première sorties on trouve un premier livre signé Renart, une jeune lyonnais de 22 ans (de son vrai nom Loîc Locatelli) qui nous plonge dans l’univers de la science-fiction. Un livre où il est question d’une guerre que se livrent Neptune et Pluton. Sous ses faux-airs de BD pour fanzine lycéen, »Base neptune » permet de découvrir une Bande dessinée pleine de références au cinéma de genre SF mais aussi un graphisme déjà  très affirmé. Sûr qu’on risque de reparler très vite de ce Renart-là  !
Autre publication, »Oklahoma Boy » de Thomas Gilbert montre un univers assez différent dans un style graphique qui en rappelle d’autres (Morgan Navarro), où il est question ici d’un pauvre enfant élevé par un fou de Dieu souvent pris de visions hallucinatoires des plus effrayantes et qui a tendance à  voir le malin partout. De cette idée pour le moins originale, Thomas Gilbert tire une histoire étrange, assez saisissante entre horreur et fanatisme.
Enfin, pour terminer cette revue, on en pourra que conseiller la lecture, voire l’achat du premeir recueil (« Phantasmes ») édité par Manolosanctis qui a pour thème… les fantasmes. En tout point réussi, tant dans sa conception, dans le choix des histoires que dans la soin apportée à  la reliure, ce collectif est un vrai bonheur de lecture. Celui de découvrir des courtes BDs composées de 8 planches. Des histoires qui, bien qu’ayant toute le même thèmatique au départ, offrent au final toutes un point de vue interessant et différent sur ce que peut être le fantasme en général et surtout le fantasme sexuel. Parrainé par Pénélope Bagieu, auteure du célèbre BD blog »Ma vie est tout à  fait fascinante » »Phantasmes » est un florilège d’histoires aussi parfois drôles, parfois inquiétantes, qui nous font, par la même occasion, découvrir une flopée d’auteurs plus talentueux les uns que les autres. Bref, un livre hautement recommandable !
Mais tout ça n’est qu’une partie d’un petit monde plien de surprises que l’on découvrira en parcourant les pages du site, Manolosanctis et en visionnant les nombreuses petites BDs mises à  la disposition des lecteurs.

www.manolosanctis.com

Oklahoma Boy
Scénario & dessin : Thomas Gilbert
64 pages – 15,20€¬

Base neptune
Scénario & dessin : Renart
128 pages – 16,63€¬

Phantasmes
collectif
176 pages – 28,50€¬

Envie de partager :

2 thoughts on “Manolosanctis, un éditeur communautaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *