Adam Green – Minor love

226t_copie_1.jpg Adam Green aurait-il décidé de faire concurrence à  Devendra Banhart ? C.’est un peu la question qu’on se pose à  l’écoute de ce nouvel album. Même son cra-cra, même désinvolture, même façon d’arranger les folk songs avec malice…

Si l’ancien membre des Moldy Peaches a toujours su évoluer au fil des albums et nous surprendre à  chaque nouvelle sortie (on se rappelle encore des splendides »Friends of Mine » 2003 et »Jacket Full of Danger » 2006), on peut dire encore une fois qu’avec ce »Minor Love » le pari est réussi car on y trouve des chansons formidables, qui donnent par moment l’impression de sortir d’une machine à  laver mais qui s’adoucissent vite au bout de quelques écoutes.Produit par producteur Noah Georgeson (Devendra Banhart), tiens, tiens » »Minor Love » montre un Adam Green toujours aussi crooner, toujours aussi classieux et doué quand il s’agit de trousser des pop songs, ici plus lo-fi que jamais.

Moins »Jonathan Richman » que sur le précédent (le très accueillant »Sixes and sevens ») mais nettement plus »Lee Hazlewood » Adam Green n’en finit pas de changer de peau, de muer invariablement, mais garde à  chaque fois cette fraîcheur qui rend la plupart du temps ses albums adorables, voire passionnants.

4_5.gif

Benoit Richard

Tracklist :
1 ,· Breaking Locks
2 ,· Give Them A Token
3 ,· Buddy Bradley
4 ,· Goblin
5 ,· Bathing Birds
6 ,· What Makes Him Act So Bad
7 ,· Stadium Soul
8 ,· Cigarette Burns Forever
9 ,· Boss Inside
10 ,· Castles And Tassels
11 ,· Oh Shucks
12 ,· Don’t Call Me Uncle
13 ,· Lockout
14 ,· You Blacken My Stay

Label : Rough Trade
sortie : janvier 2009

Article également publié sur Hop Blog

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *