Chroniques express 69

denims.jpgNedry / Thomas Hammann & Gerd Janson / EDH / The Whitefield Brothers / Pop Ambient 2010 / Kevin Scherschel / Drew Danburry / Tiger boy / Apollo / Sarah Goldfarb & JHK / Frigo / Kasper Bjà¸rke

Nedry – Condors
Nedry est un trio composé d’une Japonaise et de deux Anglais, dont le premier album sort ces jours-ci sur la structure Monotreme qui nous réserve souvent de bonnes surprises (Reigns, Barzin, Jenifever..) Cette fois, le label anglais mise sur une production pop électronique qui peut rappeler au départ les expériences musicales de Björk ou encore Archive mais qui, par la suite, s’amuse à  brouiller les pistes au point de ne plus très bien savoir si on a affaire à  un disque de dubstep, de folktronica ou de trip hop. En fait c’est un peu tout ça en même temps, avec des titres vraiment intéressants et d’autres un peu moins. Gageons donc que ce »Condors » ne soit qu’un galop d’essai et que le potentiel entrevu dans ces 8 titres débouche sur quelque chose de vraiment passionnant par la suite. (3.0) Benoît Richard
Monotreme – févr. 2010

(Retrouvez cette chronique sur Pop Revue Express avec des titres en écoute)

Thomas Hammann & Gerd Janson – Live At Robert Johnson vol. 4
Depuis quelques mois, les compilations mixées les plus intéressantes sont, sans conteste, celles liées à  l’un des plus fameux clubs d’Allemagne, le Robert Johnson à  Offenbach où, régulièrement, quelques DJs connus, ou pas, (Chloé, Prins Thomas, Ivan Smagghe) sont invités à  présenter un set qui est ensuite immortalisé au format sur disque. C.’est le cas encore avec le duo Thomas Hammann et Gerd Janson, deux habitués des soirées Liquid du Robert Johnson et qui distillent ici treize titre orientés House-music, l’occasion de passer en revue près de 20 ans de musique électronique à  danser sans jamais tomber dans la redite. Au final, ça donne un set très intéressant, avec pas mal de découvertes, et surtout une grande variété dans les sons choisis avec notamment le remix de Superpitcher du »The Dream Of Evan & Chan » de DNTEL ou encore ce »The Big Bang Theory » de Dr. Nobody qui emprunte sa ligne rythmique au fameux »I Feel love » de Donna Summer. Mais on y trouve aussi pas mal de choses extraites des années 90, période dorée pour la house-music et le revival disco, très bien représentées ici. (3.5) Benoît Richard
Live at Robert Johnson/Module – janv. 2010

(Retrouvez cette chronique sur Pop Revue Express avec des titres en écoute)

EDH – Prédature
Découverte il y a quelques années sur la compilation »Active Suspension VS Clapping Music » Emmanuelle de Héricourt, devenue depuis EDH, (c’est plus simple) poursuite son aventure musicale après avoir notamment collaboré avec Hypo et Anne Laplantine et publié »New York Tracks 2001-2002″ en 2008. Et c’est sur le nouveau label parisien Lentonia qu’elle publie »Prédature » son nouvel album qui sort en vinyle et en mp3 uniquement. D.’entrée de jeu la musique de EDH semble familière ça rappelant beaucoup de choses de la fin des années 90 (Anne Laplantine, Stereloab, Lali Puna…) mais également les filles de Au Revoir Simone pour une electro-pop légère et grave à  la fois, accompagnée par la voix monocorde et mélancolique de Emmanuelle. Album simple mais charmant, au romantisme sombre, porté par quelques singles évidents (« Medium waves » »Stephanovitch » »Neighbourhood » »), »Predature » et incontestablement une des plus belles surprises de ce mois de janvier 2010. (4.0) Benoît Richard
Lentonia – janv. 2010

(Retrouvez cette chronique sur Pop Revue Express avec des titres en écoute)

The Whitefield Brothers – Earthology
« Earthology » est le nouvel album des Whitefield Brothers, un collectif (Edan, Mr. Lif, Percee P, MED ») rassemblé autour des frères Jan †˜JJ.’ et Max †˜Muggy.’ Whitefield, fondateurs des Poets of Rhythm »Earthology » fait suite à  un premier album paru en 2001 sur le label Soul-Fire. Sur ce second album, on découvre treize morceaux enregistrés au cours des dernières années entre New York et l’Allemagne, avec un son qui rappelle, par certains aspects, celui des maîtres du »turntabilsm » tels que Kid Koala, DJ Shadow ou Cut Chemist. Un son qui sonne donc très 70.’s, évoquant ainsi les musiques de films blaxpoitation, avec des plans jazz, funk, afro-beat, mais aussi des boucles venues d’Inde ou d’Amérique centrale. Bref, voici cet album, sans esbroufe, érudit, qui se présente comme un voyage sonore de près de 41 minutes durant lequel on voit jamais le temps passer. (4.5) Benoît Richard
Stone Throw – janv. 2010

(Retrouvez cette chronique sur Pop Revue Express avec des titres en écoute)

v.a. Kompakt – Pop Ambient 2010
La collection »Pop ambient » du label allemand Kompakt fête ses 10 ans ! 10 ans déjà  que Wolfgang Voigt nous concocte chaque année une compilation dans laquelle on retrouve la crème des productionss ambient actuelle. Même si on retrouve souvent les mêmes noms (DJ Koze, Andrew Thomas, Thomas Fehlmann »), le plaisir reste intact quand il s’agit de se délecter de ces nappes vaporeuses, de ces boucles entêtantes, de ces micro-mélodies qui vous caressent invariablement dans le sens du poil. Evidemment il ne faut rien attendre de particulier de cette collection dont on a cerné depuis longtemps le profil, mais dont chaque nouveau volume constitue à  chaque fois un moment privilégié pour qui aime les ambiances zen.A noter enfin que Thomas Fehlmann, soit la moitié de The Orb, sortira son nouvel album »Gute Luft » le 29 mars 2010. (4.0) Benoît Richard
Kompakt/Module – janv. 2010

(Retrouvez cette chronique sur Pop Revue Express avec des titres en écoute)

Kevin Scherschel – 22:22
Pour sa première sortie, le tout nouveau label electro/techno/ambient français Edelweiss, monté par le distributeur parisien Module sous la conduite de Cyril Roux, un label manager electro depuis 10 ans, propose un album plutôt intéressant signé du niçois Kevin Scherschel. Après avoir de fonde le duo 22 Crew, en compagnie de Nhar, il collaboration avec Jennifer Cardini puis se dirige vers la production de l’album 22 :22. Composé de titres assez longs, entrecoupés d’interludes qui fonctionnent comme des leitmotivs, (un peu lassant à  la fin), l’album présente une techno classique, à  la fois hypnotique et aérienne, très accessible, pleine de jolis gimmicks, dans un esprit qui rappelle les albums de la fin des années 90 et notamment les productions notamment FCom de cette époque. Si l’album est un peu long et aurait pu s’alléger que quelques titres assez dispensables, il n’en reste pas moins un effort louable parfois surprenant à  l’image du titre »La fête triste » qui vient clôturer joliment ce »22:22″. (3.0) Benoît Richard
Edelweiss/Module – janv. 2010

(Retrouvez cette chronique sur Pop Revue Express avec des titres en écoute)

Drew Danburry – Geraniums
Another records, un petit label défricheur (Misophone, François & the Atlas Mountains ») que j’aime beaucoup, fait paraître en ce début d’année un Ep 6 titres de Drew Danburry intitulé »Geraniums ». l’occasion de découvrir un pop/folk-singer plein de talent. Apparu pour la première fois sur la compilation »Sweets for the wild III » du label en question, Drew Danburry libère ici 6 chansons dans un style bricolo lo-fi très sympa, avec des titres accrocheurs et très variés dans lesquels s’invitent tout un tas d’instruments pour un résultat plutôt convaincant. (3.0) Benoît Richard
Another records – janv. 2010

(Retrouvez cette chronique sur Pop Revue Express avec des titres en écoute)

Tiger boy – Dance dance dance to the end
Voici un petit disque de folk music qui on espère ne restera pas sans suite. Si vous avez aimé l’album de François Virot »Yes or No » paru chez Clapping Music en 2008, nul doute que vous vous laisserez convaincre par ce Ep signé Tiger boy. Edité par le micro label Supermegaphone, »Dance dance dance to the end » comporte 6 chansons folk lo-fi, rythmées, enregistrées à  la maison et composées quasi exclusivement avec la voix et la guitare. Un disque à  la fois simple et charmant, tout plein d’énergie et qui donne envie de suivre de plus prêt le sorties de ce petit label. (3.0) Benoît Richard
Another records – janv. 2010

(Retrouvez cette chronique sur Pop Revue Express avec des titres en écoute)

Apollo – Past, Present, Future
Sous-division du label techno belge R&S records, qui sort au même moment une compilation »Optimo presents In Order To Edit, » mais plus orienté techno, Apollo records propose lui un ensemble de titres pop/downtempo avec des noms qui fleurent bon les années 90.’s et qui ont contribué à  leurs début aux succès du petit label belge. Parmi ceux-ci, on retrouve des gens comme Aphew Twin, Locust ou Thomas Fehlman. Pour ce disque, le fondateur du label, Renaat Vandepapeliere a rassemblé des titres issus du catalogue Apollo mais également quelques uns de ses titres favoris, venus d’ailleurs. Résultat, on a un subtil mélange entre les années 90 et aujourd’hui avec d’un côté des incontournables que sont Underworld, Aphex twin ou Pinback et de l’autre, des jeunes pousses qui ont pour nom Paul White ou Bulion. (3.5) Benoit Richard
(Retrouvez cette chronique sur Pop Revue Express avec des titres en écoute)

Sarah Goldfarb & JHK – Heartbeat City
Très belle surprise en ce débit d’année 2010 que ce premier album signé du duo Sarah Goldfarb & JHK, une appellation derrière laquelle se cache les français Jean-Vincent Luccini, et Jean-Christophe Hallary. A eux deux , ils signent un disque de techno mentale aux accents 90.’s qui rappelle par moment les plus belles heures du duo anglais Swayzak. Mais au-delà  de cette simple comparaison, on découvre chez ces deux producteurs la capacité à  jouer une techno à  la fois minimale et chaleureuse dans laquelle il insérant quelques éléments qui pimentent quelque peu les beats et les nappes, à  l’image de ces cuivres entêtants qui donnent une couleur très cinéma jazz au titre »Jacki ». Au final, »Heartbeat City » est un album de techno très accessible dans lequel Sarah Goldfarb & JHK proposent suffisamment de variations et des modulations dans les arrangements et les rythmes pour que leur album nous tienne en éveil du jusqu’à  la dernière note. (3.5) Benoit Richard
Treibstoff/Module – janv. 2010

Frigo – World is Science-Fiction!
Fin 2009, les bretons de Frigo sortaient leur second Lp »World is science-fiction ! » après »Funambul » paru en 2006. A l’écoute des titres de ce nouvel album, on découvre un rock sonique et puissant saupoudré d’électronique et plutôt bien produit (par Scott Greiner) duquel ressort quelques singles qui font mouche dès la première écoute. Sombre et envoûtant à  la fois, aux accents parfois Post-rock, les titres rappellent par moment les grandes heures de Kat Onoma avec des guitares cinglantes et un chant grave particulièrement efficace. Si vous ne connaissiez pas Frigo, cette album sera l’occasion de rattraper le temps perdu et de découvrir un groupe français particulièrement prometteur. (3.5) Benoit Richard
Big Trip – déc. 2009

(Retrouvez cette chronique sur Pop Revue Express avec des titres en écoute)

Kasper Bjà¸rke – Standing on top of utopia
« Standing on top of utopia » est le second album de Kasper Bjà¸rke après »In Gumbo » paru en 2007 sur le label Plant Music. De retour dans son Danemark natal après une escapade à  New-York, Kasper Bjà¸rke propose un album mêlant house, electro et pop à  travers 10 titres élégants et dansants qui délivrent au fil des écoute une douce mélancolie qui s’exprime notamment bien à  travers le single le single »Young Again » dont le clip vaut le détour. Et si cet album ne constitue pas une »réelle nouveauté » en soi et sonne comme bien des chsoes déjà  entendues par le passé, il confirme malgré tout le talent de producteur du bonhomme , capable de trousser des pop songs synthétiques bien fichues et facile à  écouter. (3.0) Benoit Richard
HFN Music/la baleine – févr. 2010

(Retrouvez cette chronique sur Pop Revue Express avec des titres en écoute)

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *