Discovery – LP

Discovery.jpgIl y a quelques mois déjà  que ce LP circule de temps à  autres entre la platine et le lecteur MP3. Discovery c’est une spn off musicale comme il en existe désormais des brouettes. Soit des groupes en vue qui laissent partir une partie de leur personnel vers des projets récréatifs ou non directement liés avec l’esthétique du groupe.

Discovery c’est la seconde option, puisque le duo de base derrière LP est composé du clavier de Vampire Weekend, Rostam Batmanglij et de Wes Miles échappé de Ra Ra Riot . On pourrait gloser des heures, rien que sur cette double appartenance et sur l’habituelle composante funk/black des albums de Vampire weekend dont Batmanglij est partie prenante. Oui effectivement, le bonhomme amène avec lui le matériel sonore qu’il exploite aussi avec VW, quitte à  ce que le chroniqueur s’entête à  ne voir plus que cette parenté.

Mais il semble d’ailleurs que ce soit un peu la marque de fabrique des albums d’échappés de cette année : amener le sel de son appartenance à  un groupe pour en créer un second. Et ce n’est pas Julian Casablancas, auteur d’un album solo en 2010, qui ira dire le contraire.

LP est une galette qui n’est pas si éloignée du second Daft Punk, la percussion immédiate de mélodies calibrées FM, et la basse filtrée en moins. Soit des garçons élevés aussi bien au rock qu’au funk, qui se piquent de revisiter à  la mode électronique les standards ou les influences de leur quotidien éclectique. Le tout dans un exercice qui en vient parfois à  se pasticher par excès de bonne volonté ou par pêché de naîveté (je l’invente celui là ).

l’ambiance est globalement funk et enlevée, mais le son se fait souvent  » dark  » ou seulement mélancolique. Il y a de bonnes mélodies et une certaine humilité à  aborder le coeur de l’âme  » black  » avec une bonne trogne de duo de  » blanc « . Parfois cette bonne volonté se plante, notamment sur l’efficace mais ampoulée reprise des Jackson five. Souvent l’album fait mouche dans un registre ni vraiment danse (un comble quand même pour un groupe qui se revendique en partie du funk) ni vraiment intelligent techno.

De mon côté j’aime assez à  la réflexion, même s’il m’aura fallu plusieurs mois pour me forger une impression définitive, et renoncer à  classer l’album dans la catégorie des disques pour ondulation popotine mais plutôt dans la pile de ceux un peu farouches,tout en lui évitant le tas des albums d’intellectuel universitaire qui se toucherait le menton en analysant le concept de solitude dans les disques de Massive attack.

J.’aime bien Discovery parce que l’accès à  leur musique est facile d’accès mais pas forcément immédiate dans leur objectif. Je range la galette à  côté de celle que je réécouterai encore en 2010, mais de justesse, parce que l’album manque d’ambition ou de ligne directrice tranchée. Et parce que je me surprend avec le temps et les écoutes à  trouver acceptable le crime de lèse majesté asséné à  la famille Jackson dans une reprise hasardeuse, je me flagelle le corps avec des branches d’ortie, pour me réveiller le sang.

Sans être un grand disque ni une révolution de la musique techno, LP ne manque ni de bonnes trouvailles ni de sincérité. Pourtant, empêtré parfois dans un discours de la méthode un peu flou et dans une incapacité à  assumer l’héritage funk qu’il convoque, l’album ne parviendra jamais à  se hisser au rang de ceux qui ont marqué 2009. Dommage, ou tant mieux pour les autres, néanmoins il mérite largement une écoute, parce que je suis sûr que certains parmi vous utiliseraient les même arguments que moi, en arrivant à  une conclusion diamétralement opposée. A écouter donc, mais loin de moi l’idée de crier au génie.

Denis Verloes
3.gif

Tracklist
01. Orange Shirt 3:30
02. Osaka Loop Line 4:01
03. Can You Discover? 2:22
04. I Wanna Be Your Boyfriend (Feat Angel Deradoorian) 2:39
05. So Insane 3:12
06. Swing Tree 2:38
07. Carby (Feat Ezra Koenig) 3:07
08. I Want You Back 3:26
09. It’s Not My Fault (It’s My Fault) 2:33
10. Slang Tang

Date de sortie: Juillet 2009
Label: Beggars Banquet / Naîve

Plus+

L’espace Myspace

Le site officiel

Les vidéos via Google

La vidéo de Orange Shirt via Youtube

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *