Four Tet – There Is Love In You

Four_Tet___There_Is_Love_In_You.jpgIl fait partie de ces artistes touchés par la grâce. Ceux qui ont pris une plus grosse part du gâteau que les autres. Et qui en ont même privé certains. Ceux sur le berceau de qui de gentilles marraines se sont penchées, l’une lui donnant une oreille parfaite, l’autre un don pour la mélodie, une troisième lui conférant une ouverture d’esprit rare. Bref, un petit génie, totalement insaisissable, exaspérant pour bon nombre de ses coreligionnaires, passionnant pour les autres.

Lui, c’est Kieran Hebden, aka Four Tet. Un artiste digne des Nick Drake, John Coltrane, Bob Dylan, Paul Mc Cartney, Miles Davis, Beethoven, Brian Wilson et autres Mozart. Cette accumulation de noms et de superlatifs va en faire sourire ou hurler plus d’un. Mais je pense sincèrement que Four Tet est de l’acabit de ces gens là . Un homme à  l’intelligence et l’éclectisme fou, qui a une idée très large de la musique et de son art, et qui s’échine à  toujours à  ressortir la quintessence de ses expérimentations.

l’oeuvre de Four Tet est une oeuvre en mouvement constant, en perpétuelle mutation. De ses premiers essais en trio avec Fridge (groupe sur lequel un jour on se recueillera pieusement) à  son nouvel album †˜There Is Love In You.’, Four Tet n’a pas choisi de chemin tout tracé mais a creusé son sillon. Toujours en suivant son instinct, sans s’appesantir sur ses premiers efforts, en se remettant sans cesse en question et sans jamais se limiter à  la seule sphère électronique.

Il est mélodique et aérien sur †˜Rounds’ – album de folktronica somptueux sur lequel plus d’un auraient fait carrière ? Il enchaine par un †˜Everything.’s Ecstatic’, exigeant et brut de décoffrage.
Il s’acoquine le temps de quatre albums (en 3 ans !) avec le batteur de jazz Steve Reid pour des disques déstructurés, expérimentaux et habités ? C.’est pour mieux produire †˜Just Beyond The River.’ de James Yorkston & The Athletes, avant d’aller remixer Nathan Fake, Sia, Born Ruffians ou encore Madvillain et de collaborer avec le roi du dup-step Burial, mon enfant.

Nouvel effort discographique, †˜There Is Love In You.’ est un nouveau pas en avant dans l’oeuvre de Four Tet. Un disque optimiste (le titre n’est pas une façade) et une remise au coeur de son oeuvre des mélodies. Si elles n’avaient pas disparues sur ses derniers albums, depuis †˜Rounds’ il n’avait pas été aussi soigné à  ce niveau là .

Qu.’il use de boucles ou de samples, qu’ils fassent de la synth-pop (Circling) ou se replonge dans un folktronica qu’il maitrise à  merveille (She Just Likes To Flight), qu’il augmente les beats et rende les corps lascifs (Love Cry, Sing), la parole est toujours donnée à  la mélodie, que Four Tet érige en grand commandeur de ce †˜There Is Love In You.’.

Cet album est d’une finesse et d’une délicatesse totale, où chaque morceau est travaillé à  l’extrême et composé de couches qui s’emboitent avec un naturel désarmant ; où chaque chanson semble prendre vie et corps (This Unfolds est à  ce propos un bijou organique) ; où Four Tet fait dans le feutré et dans le ouaté.

En composant †˜There Is Love in You.’, premier véritable album en cinq ans, Four Tet a monté un nouveau pan de mur de la cathédrale sonore qu’il construit depuis le début de sa carrière. Un édifice qui commence à  être sacrément imposant, qui semble encore bien loin d’être terminé mais qui a déjà  gagné l’intemporalité.

5.gif

Olivier Combes

Sortie: 25 janvier 2010
Label: Domino

Tracklisting:
01. Angel Echoes
02. Love Cry
03. Circling
04. Pablo’s Heart
05. Sing
06. This Unfolds
07. Reversing
08. Plastic People
09. She Just Likes To Fight

Plus+
Myspace
Site officiel
Retrouvez cette chronique ainsi que 2 titres en écoute ici

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *