La révélation

revelation.jpgImpressionnante plongée dans le milieu de la politique et l’engagement des procureurs, le thriller de Hans-Christian Schmid refuse toute forme de jugement moral pour préférer un rythme d’enquête quasi-documentaire où la méticulosité des faits rencontre alors une totale objectivité de point de vue.

Loin de renouveler le genre du film de procès, »La Révélation » contient tout de même une démarche investigatrice d’une rigueur saisissante, que la réalisation au plus loin de l’affect raidit avec brio. Il n’est pas aisé de rentrer dans la matière abrupte du film, sa composition de cadres à  l’épaule et son étendue de dialogues minutieux, mais y parvenir promet alors d’être emmené jusqu’au bout d’une cause qui semble aussi nous concerner, sans que la poursuite et le combat pour la vérité ne s’interrompe un moment. Hans-Christian Schmid sait fort heureusement garder un rythme constant dont l’intérêt est, comme lorsqu’on pénètre une réalité insaisissable, de tromper et de perdre le spectateur. Sa conviction de metteur en scène et le questionnement de la démarche artistique résolu à  travers la réalisation du film permet aussi à « La Révélation » de captiver tout en proposant à  la fidélité un peu trop marquée du genre une efficacité sans reproches.

La distribution est elle aussi au diapason du réel, neutralisant toute captation et toute divagation un temps soi peu fictive. Suivant l’amabilité des conditions et de l’humeur, on sera ou passionné, ou barbé par cette documentation d’une précision méritante qui ne se raccroche au cinéma que dans sa divulgation de faits universels et humanitaires.

3_5.gif

Jean-Baptiste Doulcet

La Révélation
Film allemand et néerlandais de Hans-Christian Schmid
Genre : Drame / Thriller politique
Durée : 1h50 min
Avec : Kerry Fox, Anamaria Marinca, Stephen Dillane…
Date de sortie cinéma : 17 Mars 2010

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *