Acid Washed – Acid washed

acidwashed.jpgRecord Makers, label de Acid Washed,  est aussi la maison mère de DSL, du,  Klub des loosers, Sebastien Tellier et Turzi.

Et même si du duo français adepte des lavages acides on ne sait pas grand chose, le label qui les habite jouit d’une crédibilité plus que certaine qui devrait vous pousser, comme moi, à  la découverte.

Et à  dire vrai on est pas déçu poussant la porte sonore de l’album du duo Richard d’Alpert et Andrew Claristidge.,  Les deux bonshommes triturent leurs machines dans un mode,  qui rappelle les cinq années entre 90 et 95, quand l’électronique venait entre autres de Detroit, par là , avec Carl Craig comme étendard et que Daft Punk n’était encore qu’un nom étrange aperçu dans une liste de tendances du regretté magazine Face.

Acid Washed, dont l’album comporte les featurings de la pote Lippie, du clavier de Sébastien Tellier, Christophe Chassol, et de la berlinoise Barbara Panther n’a qu’un seul défaut. Il est est un chouîa trop long, ou pour reformuler: il n’est pas suffisamment chargé en bombinettes mélodiques pour ne pas s’effriter, un peu, sur la longueur.

Pour le reste, Acid washed navigue dans le passé avec une énergie propre aux années 2000. Et le cocktail prend plutôt bien; avec pour l’auditeur trentenaire un brin de nostalgie pas du tout désagréable.

Le son de l’album sent bon le synthétique comme dans le French Touch, mais comme juste avant le recours massif,  à  la basse filtrée, marque de fabrique de la scène française autour de 2000. Il y a du funk, de l’intelligent techno et du jouissif pur jus. Il y fleure bon le souvenir, mais aussi le plaisir de retrouver un album entièrement électro, dans un 2010 riche en cross overs.

Acid Washed est un album qu’on mettra en chauffe dans les clubs, mais à  fond dans les écouteurs pour tondre la pelouse ou rendre les voyages en métro juste un peu plus fun. Et au plaisir d’ indéniable proche de celui, l’an dernier, de Discovery on ajoutera un post it. Un petit mémo pour se rappeler de regarder comment évolue le duo dans ses prochaines compositions. En attendant on a envie de dire comme dans la pub: simple et efficace.

Denis Verloes

3.gif

Tracklist
01. General Motors, Detroit, America 5:49
02. Snake (feat. Barbara Panther) 3:50
03. Change 6:45
04. Concorde In the Sunrise 5:48
05. Acid Washed 4:33
06. Bikini Atoll 2:22
07. Apply (feat. Lippie) 3:50
08. Royal Soda 4:34
09. The Rain (feat. Dakar) 4:52
10. Snows Melt (feat. Lippie) 6:23
11. Amour Fatal 5:38

Date de sortie: mars 2010
Label: Record Makers

Plus+
L’espace Myspace
Le site officiel chez Record Makers
Ecouter l’album sur Spotify

La vidéo de Snake (feat. Barbara Panther

Acid Washed – Snake (feat. Barbara Panther) from Record Makers on Vimeo.

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *