[La playliste des blogueurs] – Guy Birenbaum: Epicerie fine

birenbaum.jpgAllez c’est reparti pour un tour au pays des inclassables, boulimiques d’expériences qui en viennent à  donner mal à  la tête quand il s’agit de résumer en quelques lignes leur parcours dédié au web et au monde des blogs en particulier.

Guy Birenbaum donc. L’ex de sciences-po? Le chroniqueur internet de Jean-Marc Morandini sur Europe1? Le camarade de jeux politiques de Karl Zéro (parait que des fois ils jouent à  Risk)? Le bonhomme qui fut un jour sur Le Post, mais qui a décidé de quitter la franchise pour revenir au petit commerce, sans que cette phrase soit un témoignage de calcul capitaliste proto journalistique (ni une contrepèterie)? L’homme aux montres bracelet improbables?

Le plus simple est peut-être de laisser M. Birenbaum se décrire lui-même:

Je m’amuse. Je fanfaronne.
J’écris des livres parfois.
J’écris tous les jours sur mon blog : l’épicerie de mes grands parents. http://guybirenbaum.com.
Le mieux c’est d’aller voir à  quoi ça ressemble… J’essaie de prendre de la distance…
Je tiens chronique sur Europe 1, tous les jours à  13h05, à  propos d’internet.
Je suis l’un des auteurs du Sarko Info sur BFM-TV (20h30).
Il m’arrive même de piquer sa place à  Karl Zero, à  l’antenne (ces jours-ci).
J’anime une émission hebdomadaire qui s’appelle La Ligne Jaune sur le site @rrêt sur images, dirigé par Daniel Schneidermann.
J’essaie de réfléchir, aussi…
Et je reste éditeur, dans la discrétion la plus totale. Pour le moment…

Un titre pour plonger dans de doux rêves?
Lucy in the sky with Diamonds (Beatles) Pas mieux…

Un titre pour se réveiller de bonne humeur?

No Milk today (herman’s Hermits)

Un titre pour ne pas devenir fou dans le métro ou les embouteillages?
Led Zeppelin Stairway to heaven ou bien Kashmir (ça dure longtemps…)

Un titre pour s’acquitter des tâches ménagères ou pour les virtuoses de la cuisine

Nino (Ferrer) !!! Les cornichons


Un titre pour les ballades hivernales (en ville ou dans les champs) et/ou estivales (à  la plage ou à  l’autre bout du monde)?

Les Who Love reign’ oer me. Le morceau le plus »épique » que je connaisse. J’ai l’impression d’être à  cheval quand Daltrey commence à  chanter. Et puis ce cri…

Un titre qui vous envoie forcément sur la piste de danse?
Richie Havens going back to my roots et évidemment la version d’Odissey

Un titre pour faire l’amour?
La voix de velours de Dino (Dean Martin)… Sway. Et évidemment la plus belle … Moon River, Audrey Hepburn dans Breakfeast at Tiffanys

Un titre pour séduire l’élu(e) de son coeur?
Tainted Love Soft cell version longue

Un titre pour les lendemains de veille?
Pour se réveiller doucement… Klaatu Calling occupants...

Un titre qui évoque votre enfance?
L’année du bac, forcément, 1978, Airport, Les Motors…
Plus tôt sinon, mes parents écoutaient Montand, en boucle…

Un titre que vous aimeriez qu’on diffuse le jour de vos funérailles?
Je ne veux pas penser à  ça. Mais disons Ram on Paul Mac Cartney


Le titre qui vous définirait le mieux?

The fool on the hill (Beatles)

Le titre à  écouter pendant la lecture de votre blog pour assortir les oreilles et les yeux?
Monkberry Moon Delight Paul McCartney

Le meilleur morceau de tous les temps?
La face B d’Abbey Road.

Un titre à  définir pour un moment à  définir (une ou plusieurs possibilités, vous définissez le moment et le titre… cette catégorie est au choix)? [NDLR un titre pour évoquer LE choc?]
Billy Joel New York State of mind Parce qu’en mai 2001, j’ai ressenti l’un des plus grands chocs de ma vie, en arrivant à  NYC

Interview mis en forme par Denis Verloes

Plus+
http://guybirenbaum.com/
http://twitter.com/guybirenbaum
http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/C-est-pas-tres-net-Guy-Birenbaum/

La playliste des blogueurs chez Spotify (si titres disponibles)

La playliste des blogueurs chez Deezer (si titres disponibles)

Découvrez la playlist La Playliste des blogueurs avec ZZ Top
Envie de partager :

2 thoughts on “[La playliste des blogueurs] – Guy Birenbaum: Epicerie fine

  1. Guy Birenbaum était un bon journaliste. Et en plus, on apprend qu’il écoute de la bonne musique. Le journalisme n’est donc pas perdu! Joie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *