Mantler – Monody

mantler_modony.pngLes canadiens sont à  la fête en ce moment. Après Caribou et son entêtant « Swim » c’est Mantler qui capte mon attention avec, dans un genre nettement moins dance-floor que Caribou, »Monody » un album tout en douceur et en rondeur qui raplle à  notre bon souvenir le label allemand Tomlab, grand pourvoyeur de douceurs expérimentales en tout genre (Anne Laplantine, Casiotone For The Painfully Alone, F. S. Blumm...) mais pas seulement ».

Troisième LP, après »Sadisfaction » (2002) et »Landau » (2004), « Monody » (co-produit par Owen Palett et Jeremy Greenspan de Junior Boys) confirme, malgré les 6 années écoulées depuis le deuxième album, que Mantler n’a pas perdu la main et sait toujours écrire de bien belles pop songs et surtout les arranger avec talent.
A l’instar des trop sous-estimés Aluminium Group, Mantler (alias Chris A. Cummings) propose une soft pop élégante, aux accents jazzy/soul qui rappela par moment le dernier album de Gonzales, ou voire carrément,  Lambchop à  d’autres moments.

Et si on peut aussi penser à  Peter Gabriel pour certaines intonations de voix, Mantler n’a pourtant rien à  envier à  personne et nous offre là  un disque brillant et modeste à  la fois, au premier abord passe-partout, mais qui se révèle être un vrai petit trésor caché dont il est bien difficile de se détacher même après de nombreuses écoutes. Coup de coeur du mois assurément !

4.gif

Benoit Richard

Mantler – Monody
Label : Tomlab
Sortie : 12 avril 2010

Retrouvez cette critique sur Hop,  Blog avec des titres en écoute

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *