Aidan Baker – Liminoid / Lifeforms

AidanBakerLiminoidLifeforms.jpgDepuis ma dernière chronique sur Aidan Baker (‘Fantasma Parastasie’ enregistré avec Tim Hecker), celui-ci a enregistré pas moins de »10 albums. Dix disques en 18 mois! Ce qui porte le total sur l’ensemble de sa carrière à  123 disques !,  Ce ‘Liminoid/Lifeforms’, premier effort solo chez Alien8 (qui avait hébergé trois autres de ses albums collaboratifs), est donc la 124è sortie du canadien (en attendant la 125è avec un nouvel album de Nadja).

Un album enregistré à  10 (des membres d’Arc, de Picastro, de Forest City Lovers et Whisper Room sont venus donner un coup de main), qui respire la classe et le touché, et ce tout au long des 67mns qui le compose.,  ‘Liminoid/Lifeforms’ est un album à  deux facettes. La première correspond à  la partie Liminoid, composé de 4 morceaux (Liminoid I à  IV) pour un total de 38 mns.

Ici, Aidan Baker semble se plonger (même si c’est bien évidemment réducteur) dans une veine post-rock, qui totalement séduisante. Il y a là  des montées délicates et des cordes lointaines qui tentent par tous les moyens de se rapprocher pour donner corps à  l’ensemble (Liminoid (Part I)); un travail sur les rythmes (Liminoid (part II)) et une synthèse de tout ca, avec un Liminoid (part IV) qui passe par tous les états (noise, drone, post-rock) tandis qu’une des guests féminines (Laura Bates? Clara Engel?) vient déclamer ici et là  ses textes de sa voix, écorchée vive.

La seconde, composé d’un seul et unique morceau de près de 30 mns (Lifeforms), où la musique d’Aidan Baker se fait plus évanescente et ambiante, bercée qu’elle est de drone tout du long. D’ailleurs, on touche là  carrément au sublime sur les 10 dernières minutes avec ce violon plaintif qui n’en fait jamais trop et qui au final semblerait pouvoir briser des âmes.

‘Liminoid/Lifeforms’ est un album superbe, d’une beauté et d’une délicatesse terrifiante. Un ‘The Sea Swells a Bit’ de 2006, mais avec le violon en guise de maitre d’oeuvre. La musique d’Aidan Baker me rappelle ici – et à  plusieurs moments – l’univers du label Constellation, Godspeed You ! Black Emperor en tête. Cette capacité à  émouvoir les sens grâce à  un sens de la retenue et une facilité en emballer les coeurs, on la retrouve totalement ici.,  Et à  l’heure où un des plus grands groupes qui soit (Godspeed You ! Black Emperor) annonce son retour sur scène, ce ‘Liminoid/Lifeforms’ est juste un bonheur total. Et sans fin.

4_5.gif

Olivier Combes

Tracklisting:
1 Liminoid (Part I)
2 Liminoid (Part II)
3 Liminoid (Part III)
4 Liminoid (Part IV)
5 Lifeforms

Sortie: 9 février 2010
Label: Alien 8

Plus+
Myspace
Site officiel
Retrouvez cette chronique ainsi qu’un morceau en écoute ici

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *