Roky Erickson with Okkervil River – True Love Cast Out All Evil

RokyEricksonOkkervilRiverTrueLoveCastOutAllEvil.JPGQuand on y réfléchit un peu, on se demande encore souvent comment certains artistes des années 60 sont encore là , aujourd’hui, ne serait-ce que vivants, tant ils ont avalé de drogues, tant ils ont ingurgité de substances hallucinogènes, tant ils sont passés à  un cheveu du trépas et y ont échappé par on ne sait quel miracle. Tous les David Bowie, Iggy Pop, Bob Dylan, Keith Richards.

Roky Erickson est de ceux-là . Ancien chanteur et guitariste des 13th Floor Elevators, auteur de leur plus grand tube You’re Gonna Miss Me, Roky Erickson aura traversé plusieurs décennies en feintant comme un roi pour s’en sortir et être encore là  en 2010.

Car oui, 42 ans après la dissolution des 13th Floor Elevators, Roky Erickson est toujours vivant. Si vivant qu’il a enregistré un nouvel album (‘True Love Cast Out all Evil’, le premier en 15 ans) et qu’il s’est adjoint pour l’occasion les services d’Okkervil River pour former son backing-band.

Cet album de Roky Erickson est une jolie surprise. Peut-être pas énormément plus, mais certainement pas moins. Car si l’on retrouve, certes, quelques titres dispensables ici et là , au final ses compositions se tiennent et le tout, alternant chansons folk/country-folk et morceaux folk-rock ou carrément rock, emporte assez largement l’adhésion.

Alors effectivement, pour aimer ce ‘True Love Cast Out all Evil’, il faut aimer Okkervil River. Que l’album soit signé sous le nom de Roky Erickson with Okkervil River n’est évidemment pas innocent. Ainsi si l’on est réfractaire aux mélodies chaloupées, aux cuivres impromptus, ou à  l’americana enlevée des américains, il vaudra mieux passer son tour tant la patte d’Okkervil River est omniprésente tout au long de l’album. Sinon, nul doute que l’on tombera sous le charme de ‘True Love Cast Out all Evil’.

La voix est belle, même si elle a énormément perdu de sa vigueur, la mélancolie accrochée à  chacune de ses cordes vocales et de ses compositions, compositions solides par ailleurs et plus que jamais bien mises en valeur par une production efficace mais jamais clinquante.

A l’écoute de ce ‘True Love Cast Out all Evil’ et à  la vue de la pochette, je ne peux m’empêcher de penser à  la collaboration Johnny Cash/Rick Rubin. Et je vois cet album comme une sorte de main tendue de Will Sheff et de ses Okkervil River vers une des icônes américaines du rock des années 60, persuadés qu’ils sont qu’il y a encore de chouettes mélodies et compositions à  sortir du cerveau longtemps malade de Roky Erickson. Il est évident que Roky Erickson n’aura jamais l’aura que possédait – et possède encore – Johnny Cash. Mais au final, la démarche des Okkervil River découle de la même idée, quelle soit consciente ou inconsciente.

3.gif

Olivier Combes

Tracklisting:
01. Devotional Number One
02. Ain’t Blues Too Sad
03. Goodbye Sweet Dreams
04. Be And Bring Me Home
05. Bring Back The Past
06. Please, Judge
07. John Lawman
08. True Love Cast Out All Evil
09. Forever
10. Think Of As One
11. Birds’d Crash
12. God Is Everywhere

Sortie: 19 avril 2010
Label: ANTI-

Plus+
Myspace
Site officiel
L’album sur Spotify

Retrouvez cette chronique ainsi que 2 titres en écoute ici

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *