Chronique Express 73

denims.jpgTheoretical Girl / Wye Oak / Dial M For Murder! / Je Suis Animal / Bubblegum Lemonade / Strawberry Whiplash / Northern Portrait / The Electric Pop Group / Violens / Violens / Francis & The Lights

TG.jpgTheoretical Girl Divided : La Roux, Little Boots, Gemma Ray… ça sonne une cloche ? l’avant-garde de la pop décomplexée au féminin. Qui compte désormais avec Amy Turnnidge aka Theoretical Girl dont le premier album, Divided (Memphis Industries/Cooperative Music), célèbre parfaitement son amour d’une pop 60s apprêtée et pétulante, parfois baroque, souvent délicate. Un lp ignoré au départ et que des écoutes répétées (en particulier celle des titres  » Rivals,  »  » Dancehall,  Deceit,  » et  » Red Mist, « ).ont rendu presque indispensable. [3,5/5] Benjamin Dubois
www.myspace.com/iamtheoreticalgirl
www.memphis-industries.com

WO.jpg

Wye Oak The Knot : le second album du duo de Baltimore, Wye Oak, s’appelle The Knot. (Affairs Of The Heart/La Baleine).,  Et ce noeud là  est du genre coulant, : écoute après écoute, cet indie-rock rock inspiré et évocateur, qui sourit à  Yo La Tengo et tend la main à  Bodies Of Water, glisse et serre d’autant qu’on tire volontiers sur cette corde déjà  tendue avec l’excellent If Children en 2008 par Jenn Wasner (chant, guitare), et Andy Stack (chant, batterie). Une réussite. [3,5/5] Benjamin Dubois
myspace.com/wyeoak

DMFM.jpgDial M For Murder! Fiction Of Her Dreams : ce duo suédois tient sans doute son nom du film homonyme d’Hitchcock. Il ne ménage cependant aucun suspens, : dès les premières pistes, l’auditeur saisit vite qu’il tient là  des Chameleons (donc des Interpol) electro qui observeraient de leur fenêtre (sur cour) Ladytron dans la pénombre. Ne pas croire toutefois que la darkwave de David Ortenlö et Anders Lantto vaut autant que leurs boîtes à  rythme hard-discount. Fiction Of Her Dreams (Tapete Records/Differ-ant) frappe par sa cohérence et sa glaçante sincérité. Un disque édité par Tapete mais qui ne pue pas du cul, donc. [3/5] Benjamin Dubois
myspace.com/mformurderband tapeterecords.de differ-ant.fr/nouveautes

JSA.jpg

Je Suis Animal Self Taught Magic From A Book : ce quatuor norvégien a enregistré son premier album dans un bâtiment communal abandonné. A en juger par les deux premiers tiers, l’endroit n’a probablement pas été visité par les esprits de la pertinence.  » Secret Place,  »  » Indifferent Boy,  » ou  » Hotel Electrique,  » goûtent autant que ces sandwichs triangle d’aire d’autoroute. Je Suis Animal retrouve pourtant son instinct sur trois derniers morceaux d’indie-pop vieux jeu et réverbérée qui rendent Self Taught Magic From A Book (Angular Recordings/La Baleine) plutôt fréquentable. [2,5/5] Benjamin Dubois
myspace.com/jesuisanimal

Poursuivons cette Chronique Express 73 avec six eps édités par Matinée Recordings et disponibles en import.

BL_Susan_s....jpgBubblegum Lemonade Susan’s In The Sky : un dénommé Laz de Glasgow joue une pop anorak ébourriffée. Les Kinks bousculés par les Jesus & Mary Chain et The Adverts. Peut-être un rien brise-noix. [2/5] Benjamin Dubois
indiepages.com/matinee myspace.com/bubblegumlemonade

BL_Ten_Years....jpg

Bubblegum Lemonade Ten Years Younger : Laz et son blaz, à  nouveau. Même pop qui rougit quand une jolie fille croise son regard. Choeurs souriants et zébrure d’une guitare qui s’enhardit. Frais et avenant. [3/5] Benjamin Dubois
myspace.com/bubblegumlemonade

SW_Who_Is....jpg

Strawberry Whiplash Who’s In Your Dream ? : Laz s’acoquine avec une certaine Sandra, de Glasgow également. Pratique pour les répétitions. Sympathique noise-pop un peu cul-cul. Fuzz et batterie réverbérée, ; le terrain est connu. Valable. [3/5] Benjamin Dubois
myspace.com/strawberrywhiplash

NP_Napoleon....jpg

Northern Portrait Napoleon Sweetheart Ep et The Fallen Aristocracy Ep : trio danois qui connaît bien son histoire de France et compose une pop lettrée et apprêtée. Chanteur qui s’ouvrirait un marché porteur en sosie vocal de Maurice Hait. Sans doute pas indispensable mais intelligemment architecturée et honnêtement mis en sons. Parfait pour cet été. [3/5] Benjamin Duboi
myspace.com/northernportrait

EPG_Sunrise.jpg

The Electric Pop Group Sunrise : duo suédois formé par les frères Aamot. Qui ne dit Aamot, qu’on sent (les influences). Quelque chose comme Heavenly qui fait le sexe à  la papa-maman avec The Field Mice en chaussettes.  » Les yeux sans le , toucher, le toucher, sans la vue « . [2/5] Benjamin Dubois
myspace.com/theelectricpopgroup

Fin de cette Chronique Express 73 avec deux singles et d’un Ep édités par Cantora Records, la structure new-yorkaise qui révéla le groupe dont les initiales sont MGMT. Ces références sont disponibles en import. Notez qu’un EP des Violens, Already Over, est distribué en France par Discograph.

Violens_Tour....jpg

Violens Tour Single, : quatre garçons -que certains estiment dans le vent- jouent une musique qui plaira aux lecteurs déjà  bien installés dans la trentaine. Quelque chose entre The Teardrop Explodes et les Byrds. Au mieux ( » Spectator & Pupil, « ) un moyen de se rappeler qu’on a eu une vie avant son crédit, au pire ( » Already Over, « ) une voie vers la réconciliation avec son époque. [2/5] Benjamin Dubois
cantorarecords.com myspace.com/violens

Rumspringa_St.jpg

Rumspringa S/t Ep : sympathique découverte que cette formation de l’Os En Gelé. Un peu comme si G Love hip-hopisait au sein de Canned Heat qui aurait enrôlé John Lee Hooker. Mention spéciale à   » In The Jungle,  » son chant un rien nasal et sa rythmique hypnotique. [3/5] Benjamin Dubois
myspace.com/rumspringa

F_The_Lights.jpg

Francis & The Lights †œLime/Wyn† Single : où David Byrne se pince l’escargot sur le fion de Prince. Soul et sale. Un nom aussi baisant qu’une coloscopie pour une musique savoureusement moite. Valable. [3/5] Benjamin Dubois
francisandthelights.com/

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *