La parenthèse, de Elodie Durand

« La parenthèse » en plus d’être une bonne librairie spécialisée en bandes dessinées à  Nancy, c’est aussi et surtout pour Judith, personnage qui incarne Elodie Durand dans le livre, le temps de la maladie. Une maladie qui dura quatre longues années ; une parenthèse faite de pertes de mémoire, de vide, de souvenirs et de repères qui s’envolent et qui va conduire cette jeune femme épileptique à  se faire opérer d’une tumeur au cerveau, avec tous les risques que cela comporte.
Elodie Durand, aujourd’hui guérie mais pas sans quelques petites séquelles, est devenue illustratrice. Elle a décidé de raconter son parcours, ce moment de sa vie dans une bande dessinée où il est beaucoup question de mémoire, de famille et surtout du monde hospitalier. De son parcours du combattant, de son long combat contre la maladie, fait de nombreux rendez-vous chez le neurologue, Elodie Durand tire un livre introspectif, magnifique et absolument bouleversant qui vous tient en haleine du début çà  la fin.
Avec beaucoup de nuance et de sincérité et surtout un recul nécessaire, le livre ne se veut jamais larmoyant mais plutôt lucide et même parfois drôle quand il s’agit de raconter ses années de galère.
Plutôt que de nous servir une auto-fiction nombriliste et dépressive, Elodie Durand a choisi le ton de la légèreté mais en restant toujours très précise par rapport à  ce qu’elle a vécu et ce qu’on lui a raconté de ses troubles dont elle a quasiment tout oublié. Livre plein d’amour et d’émotion, la parenthèse insiste aussi sur le rôle des proches et du soutien que peut vous apporter votre famille dans ces cas-là .
Au niveau, du graphisme et de la narration, l’auteur parvient là  aussi très bien à  rendre palpable le mal et la souffrance, en alternant dessin classique et croquis réalisés durant sa maladie puis sa convalescence.
« La Parenthèse » n’est pas le simple récit d’une maladie, mais le récit lucide d’un parcours intérieur, celui d’une fille d’aujourd’hui, follement attachante et dont le témoignage dessiné et mis en cases se révèle être une des bande dessinées les plus intéressantes de cette année 2010.

5.gif

Benoît Richard

La parenthèse
scénario & dessin : Elodie Durand
Editions Delcourt/coll. Encrages
221 pages – 14.95€¬
Parution : mai 2010

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *